L’inquiétante omerta des détaillants sur le plastique

PollutionUne étude de Greenpeace prouve que les enseignes suisses prônent le flou quant à leur consommation d’emballage plastique.

Selon Greenpeace, les détaillants suisses ne montrent pas de volonté de diminuer leur consommation d'emballages en plastique.

Selon Greenpeace, les détaillants suisses ne montrent pas de volonté de diminuer leur consommation d'emballages en plastique. Image: JmC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis le début de l’année, la problématique «plastique» affole la planète. Les images et études montrant les dégâts que cette matière engendre sur notre écosystème se multiplient et réveillent peu à peu les consciences.

À Bali, lors d’un sommet mondial en février 2017, une campagne démarrait pour pousser gouvernements et industriels à repenser totalement leur manière d’emballer les produits. «Nous avons joué le rôle de spectateur pendant trop longtemps et le problème n’a fait que s’aggraver. Cela doit cesser!» estimait alors Erik Solheim, le directeur de l’ONU Environnement.

Cet éveil ne semble malheureusement pas concerner la grande distribution suisse au vu des conclusions tirées d’une étude de Greenpeace. Par l’entremise d’un questionnaire, envoyé cet été aux grands distributeurs suisses (Migros, Coop, Manor, Aldi, Lidl, Volg, Spar, etc.), l’ONG a voulu déterminer la quantité de plastique consommée par ces enseignes. Les conclusions sont regrettables. «Les détaillants refusent la transparence sur leur empreinte en matière de plastique et d’emballages», confirme Greenpeace.

Craintes de dégâts d’image

Un résultat similaire à nos propres recherches menées au printemps dernier. L’omerta était en effet totale sur cette question. «Nous ne collectons pas ces chiffres», prétendait Andrea Bergmann, porte-parole de Coop. Pourtant ce dernier pouvait nous assurer que, depuis 2012, l’enseigne était parvenue à économiser quelque 2675 tonnes d’emballages.

Comme l’explique Greenpeace, ce manque de transparence laisse entendre que la consommation de plastique a explosé ces dernières années et suppose une vraie crainte pour leur image par les grands détaillants.

L’ONG s’inquiète encore du manque d’ambitions des détaillants à vouloir optimiser leurs emballages et non pas réduire leur consommation en plastique. «Aucun ne s’est donné des objectifs globaux de réduction si ce n’est Lidl qui entend réduire de 20% le pourcentage de plastique dans les emballages d’ici 2025», selon Greenpeace. (24 heures)

Créé: 10.10.2018, 12h24

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Une industrie de l'emballage en plein boom

À elle seule, l’industrie de l’emballage utilise la majeure partie du plastique produit annuellement. Jusqu’à 40% d’après certaines statistiques récentes. Concrètement, cela représente le double du secteur de la construction (20% environ) et jusqu’à quatre fois plus que la branche automobile (8,3%). Et ce marché est en plein boom!

L’étude «Repenser l’avenir du plastique» de la Fondation Ellen MacArthur indique en effet que la branche affiche une croissance de 5% par année. Si cette industrie poursuit sur cette voie, elle pourrait générer 310 millions de tonnes de plastique en 2050 (contre 78 millions en 2013). O.W.

Articles en relation

À la traque aux micro-plastiques dans l’Arctique

Environnement Stéphane Aebischer, de Villette, lève l’ancre dimanche pour deux ans de navigation polaire à bord du voilier «Atka». But de l’expédition: mieux évaluer un péril majeur pour les océans Plus...

La planète bleue submergée par les déchets plastiques

Alerte plastique Désormais, une grande partie des étendues d’eau sont contaminées par des microparticules de plastique. Une pollution dont les risques pour la santé humaine pourraient être ravageurs. Plus...

Les plastiques jetés dans le lac cachent un cocktail très nocif

Environnement Une étude révèle que des produits chimiques cachés dans ces déchets peuvent nuire à la faune et la flore. Plus...

Les pailles, ce fléau que la Suisse ignore

BILAN Les entreprises et les politiques ont pris conscience de la pollution plastique. Une fronde mondiale est en marche pour réduire l’utilisation d’objets à usage unique. Sauf chez nous. Plus...

La guerre aux pailles en plastique est déclarée

Déchets Une association romande encourage les bars et bistrots à bannir les pailles en plastique ou à opter pour des matériaux écologiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.