La Bourse suisse décroche dans un contexte nerveux

MarchésLa Bourse suisse a connu une séance en baisse marquée mardi, cédant près de 3% à la clôture, dans le sillage de Wall Street qui a chuté de 4,6% la veille.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'indice vedette SMI du marché helvétique a clôturé sur une baisse de 2,9% pour tomber à 8836,71 points.

Le SLI a cédé 2,99% à 1448,92 points et l'indice élargi SPI 2,67% à 10'179,98 points. Les 30 valeurs vedettes ont terminé dans le rouge. Le SMI a échoué à reprendre la barre des 9000 points sous laquelle il avait largement chuté à l'ouverture et il a même fini sous les 8900.

A New York, Wall Street semblait vouloir opter pour le rouge après avoir hésité sur la direction à suivre, ses indices vedettes oscillant fortement depuis l'ouverture entre pertes et gains. La légère hausse en début de séance a permis au SMI de reprendre un peu de terrain et d'inscrire son plus haut du jour peu avant 16 heures, avant de repartir à la baisse.

«Les courtiers s'interrogent sur la façon d'aborder une économie qui accélère vraiment pour la première fois depuis des années», avec notamment des salaires qui commencent enfin à grimper et des politiques économiques très favorables aux entreprises, a remarqué Christopher Low de FTN Financial.

Dans ce contexte la banque centrale américaine (Fed) doit réévaluer le rythme auquel elle diminue ses mesures de soutien à l'économie et «ce réajustement sera guidé par un président qu'on ne connaît pas», Jerome Powell ayant pris lundi ses fonctions à la tête de l'institution, a-t-il ajouté.

Selon un expert d'UBS, aucun motif économique évident ne justifiait le recul du jour, au contraire de la baisse de vendredi liée aux craintes d'accélération de l'inflation. Les fondamentaux restent positifs avec une croissance mondiale supérieure à la tendance et la solidité des bénéfices des entreprises, a-t-il souligné.

Credit Suisse lanterne rouge

Credit Suisse (-6%) a fini lanterne rouge. UBS (-4%) et Logitech (-3,9%) complètent le trio des plus gros perdants.

Selon Inside Paradeplatz, la banque aux deux voiles aurait subi de fortes pertes dans le cadre d'un investissement dans un produit anti-volatilité ETN XIV. La banque a relevé que l'activité de l'ETN XIV reflète la volatilité du marché. «Il n'y aura pas d'effets significatifs pour Credit Suisse.» Julius Baer (-3,3%) fait aussi partie des gros perdants. Swiss Re, Swiss Life, Bâloise, ABB, Zurich, Partners Group, Dufry, Lonza, Richemont, Aryzta, SGS, Adecco et Novartis ont toutes cédé plus de 3%.

Sonova (-1,1%), Kühne Nagel (-1,3%) et Swisscom (-1,7%) ont fait les «meilleures» performances du jour. Dans le camp des poids lourds, Roche (-1,9%) a le mieux résisté, après la publication de données encourageantes sur Tecentriq et Avastin contre le cancer des reins. Nestlé a cédé 2,3%.

(ats/nxp)

Créé: 06.02.2018, 09h55

Articles en relation

Après sa chute, Wall Street reprend des forces

Bourse de New York La Bourse de New York a finalement terminé en nette hausse mardi à l'issue d'une journée particulièrement chaotique. Plus...

Débâcle asiatique après Wall Street

Bourse Les Bourses asiatiques ont dégringolé mardi matin, au lendemain du plongeon du Dow Jones. Plus...

Wall Street termine à des records

Bourse Porté par les bénéfices des entreprises, le Nasdaq a clôturé pour la première fois au-dessus de 7'500 points. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.