La Porsche Cayenne subit une réelle humiliation

IndustrieEn Allemagne, dans sa propre patrie, un des fleurons du groupe Volkswagen est privée de nouvelle mise en circulation.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Porsche Cayenne subit une véritable humiliation. En Allemagne, dans sa propre patrie, cette merveille du groupe Volkswagen est en effet privée de nouvelle mise en circulation. Une relative incertitude incite plutôt à la prudence en Suisse, avant l’acquisition d’un véhicule du type Porsche Cayenne Diesel, doté du moteur 3,0 TDI Euro 6 (fabriqué par Audi, une autre filiale de VW).

«A ce jour, les autorités allemandes ne nous ont pas encore notifié de décision ou autre directive à ce sujet. Nous demeurons néanmoins en contact avec elles», indique Thomas Rohrbach, porte-parole de l’Office fédéral des routes (Ofrou).

Cette situation est due à un nouvel épisode du Dieselgate, avoué le 22 septembre 2015 par Volkswagen. Ce jour-là, le leader mondial de l’industrie automobile avait reconnu la falsification des résultats de tests antipollution sur onze millions de ses véhicules diesels dans le monde.

La justice enquête

Aujourd’hui Porsche doit se confesser après la présumée découverte sur certains de ses véhicules, le mois dernier, d’un logiciel automatiquement activé pour réduire les émissions d’oxydes d’azote (NOx) et de dioxyde de carbone (CO2) lors de contrôles, puis tout aussi automatiquement désactivé lors de la conduite sur route. Ce dispositif permettrait de dissimuler d’appréciables dépassements des standards en force en Allemagne, dans l’Union européenne et en Suisse.

Du fait de ces éléments, le Parquet de Stuttgart enquête. Il soupçonne déjà des salariés des ateliers de Zuffenhausen (district septentrional de Stuttgart) de fraude et de publicité mensongère. Et cette procédure pourrait rapidement développer des effets en Suisse.

«Si des manipulations illégales étaient constatées, l’Ofrou introduirait aussi en Suisse un arrêt des nouvelles mises en circulation pour les véhicules incriminés», prévient le porte-parole de l’Ofrou. Le président de l’Association des importateurs suisses d’automobiles (Auto-Suisse), François Launaz, estime qu’une telle mesure peut être prise en quelques jours seulement.

Cette perspective retient l’attention dans le contexte actuel: la firme Porsche a elle-même observé des irrégularités lors d’enquêtes internes, communiquées ensuite activement à l’Office fédéral pour la circulation des véhicules à moteur.

L’Ofrou rappelle que les automobilistes roulant déjà au volant d’une Porsche Cayenne 3,0 TDI n’ont pas à craindre de mesures de prohibition ou de saisie. «Les véhicules manipulés mais déjà immatriculés doivent en effet bénéficier d’équipements complémentaires (ndlr: à la charge de Porsche). Au moins 390 d’entre eux se trouvent en Suisse et 680 au plus», relève Thomas Rohrbach. En tout, 21 500 Porsche Cayenne, fabriquées entre 2014 et 2017, seront probablement rappelées par le constructeur pour recevoir un traitement similaire.

Autre voiture suspecte

La guigne frappant cette voiture, souvent perçue comme un signe ostentatoire de richesse, ne devrait pas constituer l’ultime épisode du Dieselgate. Le ministre fédéral des Transports, Alexander Dobrindt, a lui-même évoqué récemment des soupçons de malversations liées à des modèles Touareg de Volkswagen.

Toutes ces péripéties paraissent cependant de plus en plus anecdotiques. L’hebdomadaire Der Spiegel indiquait ainsi, le 28 juillet, que les constructeurs allemands se réunissaient régulièrement depuis vingt ans afin de s’entendre sur des aspects techniques ayant largement contribué à la situation actuelle.

Ces révélations pèseront évidemment de tout leur poids dans les élections législatives fédérales allemandes du 24 septembre. Même si, dans chaque parti en lice, un pragmatisme quelque peu insolent devrait s’avérer dominant. L’industrie allemande demeure en effet un enjeu socio-économique vital outre-Rhin. Les pouvoirs publics, à l’instar du Land de Basse-Saxe, actionnaire de Volkswagen (le groupe aux douze marques), se montrent ainsi peu enclins aux grands chamboulements.


Emotions et business

L’émotion et le business font parfois bon ménage. La marque Porsche, une vente aux enchères orchestrée par la maison californienne Gooding & Co. et quelques éléments d’histoire nous le rappelleront vendredi. Fidèle à sa spécialité, Gooding & Co organise en effet ce jour-là, à Pebble Beach, une nouvelle vente de voitures d’un autre temps. A cette occasion, la société proposera aux plus offrants une Porsche 917K de 1970. Sa valeur est estimée entre 13 et 16 millions de dollars, selon l’hebdomadaire zurichois NZZ am Sonntag.

Cette machine appartenait autrefois à un certain Fribourgeois, nommé Jo Siffert. Il est décédé le 24 octobre 1971 sur le circuit de Brands Hatch, à Longfield. Une malheureuse sortie de piste avait mis fin à la carrière d’un pilote suisse adulé dans tout le pays, alors qu’il se trouvait au sommet de son art dans cette course de Formule 1.

La Porsche 917K de feu Jo Siffert, parée du numéro de châssis 917-024, relève en fait davantage de l’histoire d’amour que de la grande performance. Cette voiture, arborant une carrosserie proprement sculpturale, avait été conçue comme un véhicule d’essai pour le circuit du Mans.

Les 13 et 14 juin 1970, lors de la 38e édition, Porsche remporte sa première victoire aux 24 Heures du Mans. Jo Siffert et son coéquipier britannique, Brian Redman, ne se classent qu’au 24e rang. Mais le Suisse succombe aux charmes de la voiture d’essai. Onze jours plus tard, Joe Siffert se précipite dans les ateliers de Porsche et s’offre la fameuse Porsche 917K. P.RK

Créé: 15.08.2017, 08h19

Articles en relation

Volkswagen lance une offensive contre Tesla

Industrie Le premier constructeur automobile du monde mise sur l’électricité avec un objectif majeur: barrer la route à son confrère californien. Plus...

Volkswagen limite le salaire de son président

Industrie Les dirigeants des grandes firmes allemandes sont accusés de s’octroyer des salaires mirobolants sans lien avec leurs résultats Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...