La psychologie s’invite dans le Prix Nobel d’économie

RécompenseL’Américain Richard Thaler est récompensé pour ses travaux sur l’importance des émotions dans la prise de décision.

Richard Thaler, primé pour ses travaux sur les mécanismes psychologiques liés aux décisions des consommateurs.

Richard Thaler, primé pour ses travaux sur les mécanismes psychologiques liés aux décisions des consommateurs. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’économie n’est pas une science exacte. Pas plus que la psychologie. Un savant mélange des deux approches a permis à l’Américain Richard Thaler de décrocher hier à Stockholm le Prix Nobel d’économie. L’Académie royale des sciences de Suède, qui décerne ce prestigieux prix, a expliqué que ce professeur de l’Université de Chicago a montré comment certaines caractéristiques humaines, comme les limites de la rationalité et les préférences sociales, «affectent systématiquement les décisions individuelles et les orientations des marchés».

«Les agents économiques sont des humains et les modèles économiques doivent intégrer cette donnée», a déclaré de son côté le lauréat. Richard Thaler, qui va recevoir 9 millions de couronnes suédoises (environ 1,1 million de francs), manie aussi bien la théorie économique que l’humour: il a promis d’essayer «de dépenser son prix de la façon la plus irrationnelle possible».

Professeur au Swiss Financial Institute, Rajna Gibson s’est réjouie de cette «belle reconnaissance des efforts de recherche sur la finance et l’économie comportementales et expérimentales», ainsi que «des dimensions psychologiques dans les prises de décision. Les individus sont malléables.» Rajna Gibson considère aussi que les travaux davantage basés sur l’interdisciplinarité sont également récompensés à travers cette distinction.

Domination américaine

Richard Thaler est le 57e citoyen des Etats-Unis – sur un total de 79 lauréats – à recevoir ce prix. L’écrasante domination des Américains est confirmée. Citons-en trois: Milton Friedman (1975), chantre de la pensée libérale et inspirateur des réformes menées par Ronald Reagan aux Etats-Unis et Margaret Thatcher en Grande-Bretagne; James Tobin (1981), partisan de la taxation des transactions financières; Paul Krugman (2008), primé pour ses travaux sur le commerce international. En 2014, le Français Jean Tirole s’est glissé entre les Américains avec son «analyse de la puissance de marché et de la régulation».

En récompensant le fait d’intégrer la psychologie au sein des décisions financières et économiques, les Suédois relativisent le poids des robots, que l’on dépeint comme inéluctable. Car, du moins jusqu’à aujourd’hui, nul n’a jamais loué le sens psychologique d’une machine ni ne s’est ébaubi face au comportement psychologique d’un robot, aussi perfectionné soit-il. (24 heures)

Créé: 09.10.2017, 20h01

Articles en relation

«Ce Prix Nobel récompense des années de travail»

Genève internationale Le Prix Nobel de la paix récompense la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), basée à Genève. La réaction d'Annette Willi, présidente d'ICAN Suisse. Plus...

«Ce Nobel de la paix, c'est une joie immense»

Genève internationale Expert de l'ICAN et chercheur du GRIP à Genève, Jean-Marie Collin a participé aux négociations du traité d'interdiction des armes nucléaires signé cet été à l'ONU par 122 pays. Plus...

Le Nobel de littérature va à Kazuo Ishiguro et à sa fascination protéiforme pour la mémoire

Distinction Auteur de sept romans depuis 1982, l’écrivain britannique d’origine japonaise obtient la fameuse récompense à 62 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...