La tech chinoise dans le collimateur de Trump

Droits de douaneSuite de son bras-de-fer commercial avec la Chine, Donald Trump veut imposer des droits de douane sur une centaine de produits chinois.

Image prétexte

Image prétexte Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Donald Trump veut imposer des tarifs douaniers pouvant représenter jusqu'à 60 milliards de dollars sur les importations chinoises. Le président américain entend cibler les secteurs de la technologie et des télécommunications, selon deux sources bien informées.

Une troisième source, qui a une connaissance directe des projets de l'administration Trump, a ajouté que ces taxes, liées à une enquête de «section 301» sur la propriété intellectuelle lancée en août dernier, pourraient intervenir dans «un très proche avenir».

Alors que ces droits de douane viseraient principalement les technologies de l'information, l'électronique grand public et les télécoms, ils pourraient s'étendre au bout du compte à une centaine de produits. La Maison Blanche n'a pas souhaité s'exprimer ni sur le calendrier ni sur le montant de ces taxes.

Washington vise les groupes technologiques chinois en représailles à la politique de Pékin qui contraint les entreprises américaines à renoncer à leurs secrets technologiques si elles veulent opérer dans le pays. Washington accuse par ailleurs la Chine de vol de propriété intellectuelle.

Risque de riposte sévère

La Chine enregistre un excédent commercial de 375 milliards de dollars vis-à-vis des Etats-Unis. Lors de sa récente visite à Washington, le principal conseiller économique du président chinois Xi Jinping s'est vu demander par l'administration Trump de réfléchir à des moyens de le réduire.

Donald Trump a dénoncé l'accord de partenariat transpacifique (TPP). Il a remis en cause l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna) et a plus récemment imposé des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium. Si ces derniers ne devraient avoir qu'un faible impact sur les importations et les exportations, cibler directement la Chine risque d'entraîner une directe et sévère réponse de Pékin.

Le site d'information Politico a rapporté plus tôt que le bureau de liaison du Commerce américain avait présenté la semaine dernière à Donald Trump un ensemble de taxes représentant 30 milliards de dollars, un montant jugé insuffisant par le président.

L'une des sources qui a discuté de la question avec la Maison Blanche, a dit que le chiffre s'élevait maintenant à 60 milliards de dollars et qu'une gamme de produits potentiellement plus large était à l'étude. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2018, 03h31

Articles en relation

Xi Jinping s’offre un règne à vie sur un État policier en puissance

Chine Grâce à une réforme constitutionnelle taillée sur mesure, le président chinois n’est plus contraint par la limite de mandats. Plus...

Xi Jinping a son ticket pour une présidence à vie

Chine Le Parlement a aboli la limitation des mandats, donnant les mains libres à Xi Jinping pour imposer sa vision à long terme. Plus...

Les boursicoteurs parient sur «l'empereur» Xi Jinping

Chine Un changement constitutionnel doit faire de Xi Jinping un président à vie. Des millions d'investisseurs ont acheté des actions avec le mot «empereur». Plus...

Acier: Trump pose ses exigences à l'UE

Barrières douanières Nous abandonnerons nos taxes si vous abandonnez les vôtres: c'est le marché que propose Donald Trump à l'Union européenne. Plus...

Trump en discussion pour exempter l'Australie

Taxes américaines Le président américain et le premier ministre australien négocient pour éviter les taxes américaines annoncées sur l'alu et l'acier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.