Le bénéfice net d'Axpo chute

ElectricitéMalgré la bonne tenue de ses affaires à l'étranger, Axpo a vu son bénéfice net chuter sur l'exercice décalé 2017/18.

L'entreprise a notamment tiré profit de la disponibilité des centrales nucléaires de Beznau et Leibstadt.

L'entreprise a notamment tiré profit de la disponibilité des centrales nucléaires de Beznau et Leibstadt. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré la bonne tenue des affaires à l'étranger, Axpo a vu son bénéfice net chuter sur l'exercice décalé 2017/18. Conséquence d'un gain unique de 139 millions de francs lié à la vente de Swissgrid sur la période précédente, le numéro deux helvétique de l'énergie a dégagé un résultat net de 131 millions, contre 310 millions un an auparavant.

L'évolution s'est révélée nettement plus favorable au niveau opérationnel, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) bondissant de 29% au regard de l'exercice précédent à 348 millions de francs, écrit mercredi le groupe sis à Baden. Axpo attribue la bonne tenue de la performance aux progrès réalisés dans la gestion de ses affaires et des charges, les économies annuelles se montant à plus de 200 millions.

Déconnexion de Leibstadt

Sur la période sous revue, achevée fin septembre, l'entreprise a également tiré profit de la disponibilité des centrales nucléaires de Beznau et Leibstadt. Le réacteur numéro un de la première, le plus ancien en service dans le monde, a été reconnecté au réseau fin mars, après trois ans d'arrêt suite à la découverte de défauts dans l'acier de la cuve de pression.

Lors de l'exercice précédent, Axpo avait aussi dû faire face à un surcoût de 22,5 millions de francs, suite à la déconnexion du réseau de la centrale nucléaire de Leibstadt, dont le groupe détient 39% via Axpo Power et Axpo Trading et environ 13% via les Forces motrices de Suisse centrale (CKW), pour sa révision annuelle. Ces travaux s'étaient prolongés d'août 2016 à mi-février 2017.

Chiffre d'affaires en baisse

Axpo a bénéficié aussi d'effets non récurrents, tels que la collatéralisation des contrats de négoces d'énergie. «Il ne faut pas se laisser éblouir par la performance opérationnelle», a nuancé en conférence de presse Andrew Walo, le directeur général d'Axpo. Le flux de liquidités n'ayant pas encore atteint le niveau escompté, la direction et le conseil d'administration ont convenu de renoncer encore une fois au versement d'un dividende.

Le chiffre d'affaires du groupe a quant à lui fléchi de 13% à 4,85 milliards de francs, sous l'effet principalement d'une nouvelle méthode de calcul des positions de couverture en matière de prix. Contrairement aux activités de production en Suisse, celles situées à l'étranger et dans les énergies renouvelables ont affiché une bonne performance.

Figurant au rang des principaux fournisseurs d'énergies renouvelables en Europe, Axpo est présent à l'international dans 28 pays et sur 39 marchés. Après s'être lancé aux Etats-Unis en 2016, l'énergéticien argovien a étoffé ses activités dans la péninsule ibérique, en Italie et dans le nord du Vieux continent.

Axpo a aussi tiré profit de sa stratégie commerciale dans le secteur éolien, laquelle outre la construction et l'exploitation, comprend également un volet de vente d'unités de production. Sur l'exercice sous revue, la filiale allemande Volkswind a ainsi vendu quatre parcs éoliens en France.

Prix toujours bas

Axpo note cependant avoir encore souffert du bas niveau des prix de l'énergie, ceux-ci ayant atteint un plancher en 2016. Etant donné que les tarifs en la matière sont assurés sur une période de trois ans, Axpo s'attend à un nouveau tassement de ses recettes de quelque 150 millions de francs durant l'exercice en cours. Le groupe relève cependant être parvenu à vendre une bonne part de sa production à des prix nettement plus élevés pour les exercices 2019/20 et 2020/21.

Pas moins de 92% de la production électrique du groupe a déjà été vendue à un prix de 39,40 euros par mégawatheure, un montant supérieur de 10 euros à celui auquel le courant a été écoulé pour l'exercice sous revue, a précisé Andrew Walo.

Toujours au chapitre des anticipations, Andrew Walo a laissé entendre que le groupe envisage le versement de dividendes à compter de l'exercice 2020/21, pour la première fois depuis 2012/13. Pour y parvenir, le producteur et distributeur d'électricité entend dégager une résultat d'exploitation normalisé doublé à 500 millions de francs. (ats/nxp)

Créé: 12.12.2018, 08h56

Articles en relation

Axpo veut un marché de l'électricité ouvert

Suisse Pour le président du numéro 2 de l'électricité en Suisse, Thomas Sieber, les clients finaux en Suisse devraient aussi pouvoir choisir leur fournisseur d'électricité à l'avenir. Plus...

Axpo retrouve les bénéfices en 2016/2017

Energie Le groupe énergétique alémanique a dégagé un bénéfice de 310 millions de francs, contre une perte de 1,25 milliard un an plus tôt. Plus...

La plupart des entreprises électriques se portent bien

Suisse Exceptés Alpiq et Axpo, le secteur actif dans la production d'électricité se porte bien, selon une étude de la Confédération. Plus...

Une centrale va devenir une attraction touristique

Canton de Glaris L'installation électrique située à Limmern, qui a coûté 2 milliards à Axpo, pourra être visitée en 2018. Plus...

Axpo devrait redevenir bénéficiaire

Energie L'entreprise énergétique devrait boucler l'exercice 2016/2017 sur un bénéfice, après avoir subi des pertes lors des trois exercices précédents. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.