Le boss de Credit Suisse risque son poste ce mardi

BanqueLe président du directoire de la deuxième banque du pays, Tidjane Thiam, sent monter la pression. Des noms se font déjà entendre pour sa succession.

Tidjane Thiam devrait être informé sur son sort chez Credit Suisse ce mardi.

Tidjane Thiam devrait être informé sur son sort chez Credit Suisse ce mardi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La pression s’accentue sur Credit Suisse. Et plus encore sur le président de son directoire, Tidjane Thiam, en fonction depuis juillet 2015. À Zurich, sur la Paradeplatz, il paraît plausible, voire probable, que son successeur soit même désigné ce mardi.

Dans ce processus, un brin obscur, tout ne se joue pas exclusivement en Suisse. Loin de là! Tout a commencé vendredi par une révélation particulièrement délicate de l’agence d’information financière new-yorkaise Bloomberg. Celle-ci faisait état d’une liste de successeurs potentiels pour Tidjane Thiam que préparait le président du conseil d’administration de Credit Suisse, Urs Rohner. La banque n’a pas manqué de démentir promptement ces allégations. Sans que cela n’apaise pour autant le foyer des rumeurs, toujours aussi ardent à Zurich.

Il apparaît désormais de plus en plus admis sur les bords de la Limmat que le conseil d’administration de Credit Suisse se réunit le 4 février. Et tout indique qu’il tranchera le même jour. Autrement dit que Tidjane Thiam sera remercié et son remplaçant désigné dans la foulée! Le quotidien zurichois «Tages-Anzeiger» a déjà révélé les noms de deux papables sur son internet lundi.

De source interne, il s’agirait d’anciens cadres, évidemment déjà très haut placés dans la hiérarchie de l’établissement. À commencer par Thomas Gottstein. Né en 1964, il préside la direction de Credit Suisse (Suisse) depuis 2016, après avoir commencé dans la division banque d’investissement en 1999. Auparavant, il avait débuté sa carrière au service d’UBS, à Londres.

Fidèle à Credit Suisse depuis une trentaine d’années déjà, Eric Varvel est évoqué comme le deuxième favori pour succéder à Tidjane Thiam. Même s’il vient de se faire attribuer de nouvelles fonctions, en novembre, à la tête de la division banque d’investissement, tout en continuant de diriger celle de la gestion de fortune internationale, à New York.

Rappelons que le jeu des chaises musicales a retrouvé tout son dynamisme chez Credit Suisse, après divers incidents difficiles à assumer. Qu’ils ne soient pas encore entièrement confirmés, quant aux responsabilités, n’atténue guère des volontés de faire le ménage. Il y a eu notamment l’affaire des filatures organisées pour espionner un ex-directeur de la gestion de fortune, Iqbal Khan, passé chez le concurrent UBS. Dimanche dernier, l’hebdomadaire zurichois «SonntagsZeitung» a révélé une opération d’infiltration dans le système informatique de l’organisation écologiste Greenpeace.

«Sous réserve que les faits rapportés soient avérés, je rappelle que les opérations d’infiltration dans des systèmes informatiques, ou de hacking, ne sont pas en soi autorisées. À ce titre, le Code pénal suisse condamne, depuis 1997, quiconque s'introduit sans droit, au moyen d’un dispositif de transmission de données, dans un système informatique appartenant à autrui», relève Henry Peter, professeur de droit à l’Université de Genève et expert en gouvernance d’entreprise.

Dans ce contexte délicat, Tidjane Thiam n’aurait toutefois pas encore perdu tout soutien. Le No 2 du fonds de placement Harris Associates, David Herro, aurait ainsi confirmé le sien dans un récent e-mail, dont Bloomberg aurait eu copie. La portée d’un tel message prend tout son sens, Harris Associates contrôlant, directement ou indirectement, 8% du capital-actions de Credit Suisse.

Créé: 03.02.2020, 19h34

Articles en relation

«Credit Suisse court des risques»

Interview Professeur de droit à l'Université de Genève et spécialiste en gouvernance, Henry Peter déplore ce qui semble un manque d’anticipation dans la com de la deuxième banque du pays. Plus...

Credit Suisse espionnait aussi Greenpeace

Suisse De nouvelles révélations accroissent la pression sur la direction de la banque helvétique. Plus...

Crédit Suisse mandate une avocate qui ne plaidera pas

Climat Bien qu’elle a retiré sa plainte contre l'activiste Loris Socchi, la banque suit le dossier de près. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.