Le franc donne des atouts aux vacances en Scandinavie

DevisesLe marché des changes réserve parfois de véritables surprises. Quelle bonne raison d’élaborer des projets de voyages!

Les aurores boréales sont un peu plus à la portée des Suisses.

Les aurores boréales sont un peu plus à la portée des Suisses. Image: Emmanuel BERTHIER/hemis.fr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aucun doute! Le franc reste très fort. Thomas Jordan, le président du directoire de la Banque nationale suisse, ne cesse de nous le répéter depuis près de cinq ans. Et c’est toujours vrai. Ce constat n’exclut pas pour autant de réelles surprises sur le marché des changes. Quelle bonne opportunité d’élaborer des projets de voyages!

Des devises scandinaves se sont ainsi singulièrement affaiblies par rapport au franc, au cours de cette année (voir infographie). Cette évolution donne évidemment de nouveaux atouts à des destinations habituellement perçues comme chères, bien que très prisées sur le marché suisse.

Le Nord est très apprécié

«Notre clientèle apprécie beaucoup, déjà cet hiver, les destinations du nord de la Norvège. Les voyageurs sont tout particulièrement attirés par les excursions en traîneaux, avec des attelages de chiens. Sans oublier, bien sûr, les aurores boréales et la sauna dans les cabanes en rondins», relève Bianca Gähweiler, porte-parole d’Hotelplan, principal tour-opérateur de Suisse et filiale de Migros.

Quelle belle coïncidence, ce succès de l’offre d’Hotelplan au nord de la Norvège, au moment même où la devise de ce royaume faiblit significativement par rapport au franc. Comme d’autres voyagistes, Hotelplan garde cependant un avis très nuancé à propos de l’influence du cours des monnaies sur la demande de telle ou telle destination.

Christophe Ducret, directeur de Neos Voyages depuis près de vingt-cinq ans, partage ces réserves: «Lorsque l’effet sur les prix se limite à une fourchette de 3% à 6%, le cours de change reste un facteur marginal. Mais un effet significatif n’est pas à exclure, en fonction de l’évolution des tendances et à partir d’un recul de 10% à 15% par rapport au franc.»

Les couronnes suédoise et norvégienne devraient justement continuer à décliner. Expert en devises chez UBS, Thomas Flury s’attend à un recul d’environ 2% de la première par rapport au franc l’an prochain et à peu près autant pour la seconde. «À nos yeux, il manque tout particulièrement en Suède un dynamisme conjoncturel suffisant pour soutenir sa devise. La couronne danoise, dont le cours s’aligne sur celui de l’euro, pourrait elle aussi perdre 1% de sa valeur par rapport au franc», estime Thomas Flury.

L’affaiblissement de plusieurs monnaies scandinaves tendrait donc à se confirmer à moyen terme. Nous nous approchons d’un contexte propice à un essor de la demande de vacances en Scandinavie. Les atouts de cette région d’Europe retiennent d’ailleurs déjà la plus grande attention en Suisse: villes, culture, nature, des transports publics fiables et diversifiés. Des températures polaires ne dissuadent même pas, ou au contraire stimulent la demande de séjours en hiver.

L’évolution des rapports de force sur le marché des changes impose aussi de prêter attention à une autre destination fort appréciée des voyageurs helvétiques: le Brésil. Sa devise a perdu près de 5% par rapport au franc cette année. «Là, je reconnais que des clients, cherchant un séjour d’une semaine dans ce pays, entièrement consacré à la plage, puissent se montrer plus sensibles à l’évolution du cours du réal», indique Christophe Ducret.

Les experts d’UBS s’attendent en plus à un nouveau recul d’environ 5% de la devise brésilienne par rapport au franc. Entre Noël et Nouvel-An, les périodes d’intempéries peuvent donc stimuler les réflexions et les calculs au sujet de projets de voyage.

Créé: 28.12.2019, 08h20

Articles en relation

Le franc retrouve sa force de l’été 2017 face à l’euro

Economie Tutoyant mardi le 1,10 franc pour 1 euro, la devise helvétique efface deux ans d’affaiblissement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.