Le patron de Manor quitte la barre, à peine deux ans après son arrivée

Grands magasinsStéphane Maquaire est remplacé par un homme du «sérail», l’ex responsable de Jumbo, Jérôme Gilg. Il était arrivé début 2017.

Jérôme Gilg, nouveau CEO du groupe Manor.

Jérôme Gilg, nouveau CEO du groupe Manor. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les actionnaires de Manor ont compris qu’une transformation en profondeur de l’entreprise était incontournable», martelait Stéphane Maquaire, fin novembre encore, dans les colonnes du «Matin Dimanche». Arrivé il y a deux ans, le patron du groupe de distribution bâlois ne sera bientôt plus là pour achever cette restructuration complète, annoncée en août dernier, qui entraîne la suppression de 200 emplois et qui, selon ses mots, devait être menée «jusqu’à fin 2019». Manor a en effet annoncé ce jeudi après-midi que son directeur général français «a prévu de quitter prochainement ses fonctions».

Avant son arrivée en Suisse, Stéphane Maquaire avait orchestré dans l’Hexagone le renouveau de la chaîne de supermarchés urbains Monoprix. Son remplacement sera assuré par un homme du «sérail». Jérôme Gilg, qui dirigeait jusque-là la chaîne de bricolage Jumbo, a fait toute sa carrière au sein de la galaxie d’enseignes propriétés des familles Maus et Nordmann.

Renouvellement de 1700 caisses enregistreuses, nouveau système de gestion clientèle, réduction des stocks et des coûts, simplification de la hiérarchie, révision de la stratégie de la marque… Au siège bâlois, on indique que le lourd chantier est «maintenant achevé». Manor entre dans «une nouvelle phase de focalisation commerciale», pour laquelle «l’expérience de Jérôme Gilg quant aux spécificités du marché suisse se montrera précieuse».

La marche des affaires au cours des derniers mois «n’a aucun lien» avec ce départ, indique la porte-parole. Selon cette dernière, «en termes de chiffre d’affaires, 2018 a été une année difficile pour Manor – mais cela s’applique à l’ensemble du marché – et [nous] avons quand même fait des bénéfices l’an dernier […], ce qui permet des investissements importants en 2019». Manor emploie aujourd’hui 9750 personnes, contre 10 000 il y a un an.

Créé: 17.01.2019, 22h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.