Le prix de l'essence n'en finit pas d'augmenter

SuisseFaire le plein coûte toujours plus cher ces dernières semaines et ce n'est pas fini. Une prochaine hausse de l'essence est déjà en vue.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Faites le plein aujourd'hui plutôt que demain! C'est le conseil du Blick aux Suisses ce mercredi. En effet, le quotidien constate qu'au cours de ces 7 dernières semaines, le prix de l'essence a augmenté de 10 centimes par litre. Pratiquement toutes les deux semaines, les stations affichent une nouvelle hausse. Et ce n'est de loin pas fini.

Interrogé par le journal, le patron de Migrol et directeur de l'Union pétrolière suisse, Daniel Hofer, annonce déjà une prochaine augmentation dans ses stations. Mais elle n'aura pas lieu avant la semaine prochaine, annonce-t-il.

Ce sera sans doute le cas pour les autres compagnies. Car toutes achètent le pétrole sur la base d'un même tarif. Un tarif déterminé par le prix du brut sur les marchés mondiaux. Et le baril n'a jamais été aussi cher depuis plus de trois ans et demi.

Plusieurs facteurs

Pourquoi pareille hausse? L'explication est à chercher auprès de l'économie mondiale. Celle-ci se porte bien et la demande de carburants augmente, souligne le Blick. Ce qui fait grimper le prix du pétrole. Les réductions des subventions dans les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) jouent également un rôle. Ainsi l'Arabie saoudite a récemment annoncé qu'elle souhaitait pour les producteurs un prix du baril à 80 dollars. Or celui-ci est actuellement de 75 dollars.

Autre facteur: la crise au Venezuela. Auparavant il compensait souvent les baisses de production des autres pays. Mais l'économie de ce pays d'Amérique latine est chancelante et il n'y a pas d'argent pour des investissements urgents dans le pétrole.

La crise du nucléaire iranien

Et il y a encore la crise entre les USA et l'Iran. Daniel Hofer prévient ainsi que le prix de l'essence pourrait à nouveau prendre l'ascenseur en raison de la résiliation de l'accord nucléaire par Washington. L'abandon de cet accord signifie des sanctions plus sévères envers l'Iran, et donc moins de pétrole iranien sur le marché mondial. D'ailleurs, les marchés asiatiques lui ont donné raison: mercredi matin, les cours se sont envolés après l'annonce de Donald Trump.

Enfin, dernier facteur: on est au printemps, et aux USA, c'est le début de «Driving Season». La demande d'essence augmente donc la plupart du temps, et les prix avec.

Autant de raisons qui font dire que mieux vaut faire le plein aujourd'hui que demain. Car les prix à la pompe ne sont pas prêts de baisser ces prochaines semaines. (nxp)

Créé: 09.05.2018, 08h26

Articles en relation

Le pétrole s'envole après l'annonce de Trump

Asie Les marchés avaient anticipé le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire avec l'Iran, tout comme ils prévoient actuellement un resserrement de l'offre. Plus...

La fin des voitures à essence d'ici 2030

Slovénie La Slovénie a décidé de bannir les voitures à essence ou au gazole d'ici 2030. Plus...

Les stations-service se cherchent un salut

Mobilité Sur un marché saturé, les pompes à essence se réinventent en supermarchés. Le patron de BP en Suisse s’exprime sur l’état du secteur Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...