Les juteux parcours gastronomiques de Suisse

TourismeL'Emmental a désormais sa route du fromage. En Suisse, une centaine de parcours emmènent chaque année des milliers de touristes à la découverte des caves, buvettes d'alpages, restaurants et distilleries.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A pied, à vélo, en train ou en auto, le tourisme itinérant permet de découvrir une région. Et les professionnels du tourisme ont depuis longtemps compris le potentiel du secteur gastronomique. Une centaine d'itinéraires gourmands sont recensés dans les 26 cantons, selon Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme.

Autour des fromages, de l'absinthe, de la pomme ou de l'olive, ces circuits permettent de mettre en valeur un produit local traditionnel. Mais surtout de fédérer agriculteurs, transformateurs, restaurateurs, professionnels du transport et parfois même les industriels locaux.

C'est ainsi que les biscuits Kambly ont mis sur pied un itinéraire de 30km autour de Langnau (BE), que les visiteurs peuvent parcourir en vélo à assistance électrique. Grâce à une application smartphone, ils découvrent toutes les étapes de la confection des biscuits, depuis les champs de céréales jusqu'aux ateliers de fabrication.

Applications pour les smartphones

«En créant ce tour, Kambly offre à ses consommateurs de découvrir l’origine de ses biscuits», explique Jan Cermak, responsable de l’Univers Kambly à Trubschachen (BE). Et le premier exportateur suisse de la branche a même développé des applications smartphones (iPhone et android) pour que les visiteurs bénéficient des informations sur les sites visités en toute autonomie.

Si le succès était au rendez-vous, d'autres entreprises attachées à un terroir pourraient imiter la démarche de la biscuiterie et aller au-delà des visites de fabriques et magasins habituellement proposées. Chocolateries, confiseries, distilleries: l'industrie agroalimentaire pourrait embrayer.

Des réseaux locaux

Actuellement toutefois, l'immense majorité des circuits met en réseau des petits producteurs, des offices cantonaux ou locaux du tourisme et de professionnels du transport (compagnies ferroviaires, loueurs de vélos, etc.).

Sur le chemin du vignoble valaisan, Bertrand et Monique Caloz ont diversifié leurs activités: en plus de la viticulture, ils ont ouvert des chambres et tables d'hôtes.

«En quelques années, nous avons sensiblement augmenté notre clientèle. Désormais, nous sommes connus au-delà du cercle des amateurs de vins et des habitués du Valais. De nombreux visiteurs viennent loger chez nous et s'intéressent ensuite au vignoble et à nos vins», constate Monique Caloz.

Sur 50km à vol d'oiseau, des dizaines de professionnels de la vigne et du tourisme se sont associés et font la promotion de leur région dans cette vidéo

C'est le même succès qu'espère Willy Bovet à Môtiers, dans le Val-de-Travers (NE): ce distillateur d'absinthe attend avec impatience la belle saison pour voir arriver les touristes.

«Je prépare chaque année entre 4 et 5000 litres. Avec la mise en place de la route de l'absinthe voici quelques mois, j'espère maximiser mes ventes, mais sans perdre ma dimension artisanale», glisse-t-il.

Situé des deux côtés de la frontière franco-suisse, le projet de route de l'absinthe est présenté dans cette vidéo

Du côté des offices de tourisme et des fédérations cantonales de producteurs, le succès a donné des idées. Après la route de l'absinthe voici quelques mois et la route du fromage de l'Emmental lundi dernier, d'autres projets sont prêts à émerger.

Créé: 13.04.2013, 11h22

Articles en relation

Les nuitées dans l'hôtellerie suisse ont à nouveau reculé

Tourisme Demeurant sous pression, l'hôtellerie suisse a subi un nouveau recul des nuitées en février. Plus...

Suisse Tourisme mise sur les traditions vivantes

Campagne d'été Suisse Tourisme mise sur les traditions vivantes pour attirer les visiteurs cet été. Lancer de drapeau, yodel, cor des Alpes, lutte suisse, fabrication de fromages et bisses valaisans sont notamment au menu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.