Londres reste la première place financière du monde

BrexitLa capitale britannique a creusé son avantage par rapport à New York et Hong Kong. En attendant que le Brexit ne déploie ses effets.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Londres reste la place financière la plus attractive du monde. Elle se situe juste devant New York, loin devant Francfort et très loin devant Paris, en dépit de la sortie annoncée du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), montre une étude publiée lundi par le cabinet Z/Yen.

Le classement GFCI (Global Financial Centres Index) maintient la capitale britannique au premier rang mondial, avec une note de 780 points, soit 24 points de plus que New York. Il s'agit de l'écart le plus important enregistré depuis la création du palmarès en 2007.

La City n'a perdu que deux points en un an dans ce classement, alors que New York en cédait 24, ce que les auteurs de l'étude expliquent principalement les «craintes sur le commerce aux Etats-Unis», une référence aux menaces de Donald Trump de remettre en cause certains accords internationaux. Hong Kong complète le podium avec 744 points, soit 11 de moins que l'an dernier.

Evaluations fluctuantes

Alors que les places financières de l'UE espèrent attirer des banques et des sociétés de gestion basées à Londres que le Brexit inquiéterait, le classement GFCI ne montre pas d'effet marquant en terme d'attractivité: si Francfort progresse de douze places, la capitale financière allemande ne figure qu'au 12e rang. Luxembourg est 14e et Paris 26e. La capitale française gagne une place en un an.

«Les évaluations globales sur les centres financiers européens continuent de fluctuer avec les spéculations sur les centres susceptibles de bénéficier de la sortie de Londres de l'UE», explique l'étude.

Le classement GFCI intègre 92 places financières des cinq continents sur la base de multiples critères intégrant les infrastructures et la qualification de la main-d'oeuvre. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2017, 13h36

Articles en relation

Brexit: la proposition de Londres inquiète Dublin

Frontière Le gouvernement britannique avait proposé l'instauration d'une frontière «invisible» entre l'Irlande et la province de l'Ulster. Plus...

Londres examine les futures lois post-Brexit

Grande-Bretagne Pour éviter les écueils, un projet de loi doit permettre de transposer une partie des lois européennes dans le droit britannique. Plus...

Londres veut la fin de la libre circulation en 2019

Brexit Le Royaume-Uni souhaite supprimer la libre circulation des travailleurs avec l'Union européenne dès 2019, affirme The Guardian. Plus...

Paid Post

Prévoir pour vivre selon ses choix
vente/publireportage/Une-prevoyance-pour-vivre-selon-ses-propres-choix/story/17606836 Un nouveau-né sur deux atteindra 100 ans. Il faut donc prendre les devants. Par exemple avec un fonds de placement.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...