Migros continue d’investir en Suisse

DistributionBien que l’environnement demeure délicat, le géant de la distribution a ouvert 26 nouveaux magasins en 2018.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Migros se bat dans un environnement délicat. Le géant de la distribution a vu son chiffre d’affaires grimper de 1,4%, à 28,5 milliards, et son résultat opérationnel (bénéfice avant impôts et intérêts) bondir de 7,8%, à 651 millions. Mais la rentabilité n’est pas totalement satisfaisante. «À 2,3%, la marge opérationnelle reste à un bas niveau, ce qui reflète la pression durable qui s’exerce sur les marges», écrit le groupe.

La montée en puissance de la concurrence étrangère fait toujours sentir ses effets. «L’internationalisation revêt trois formes, relève une analyse de Credit Suisse sur le secteur. Implantation physique de fournisseurs étrangers en Suisse, achats de consommateurs helvétiques dans des magasins au-delà de la frontière ou chez des e-vendeurs étrangers.» Quant au bénéfice net de Migros, il est en baisse de 5,5%, à 475 millions, d’une année sur l’autre. Le groupe a été contraint de procéder à des amortissements dans les enseignes évoluant sur des marchés difficiles, notamment Globus.


Lire aussi: Migros et Coop sont les plus gros employeurs privés de Suisse


Migros tient cependant le cap et continue d’investir en Suisse. Elle a injecté plus de 1,5 milliard dans le pays, «notamment dans des surfaces de vente supplémentaires modernes ainsi que dans les affaires en ligne». Le géant orange a ouvert 26 nouveaux magasins, ce qui porte le total d’enseignes à 727 sur l’ensemble de la Suisse. À signaler aussi qu’en 2018, les recettes générées dans le commerce de détail par les dix coopératives régionales du groupe ont progressé de 2,5%, à 16,9 milliards de francs.

Signe des temps, Migros veut faire la part belle à la durabilité. La vente en vrac de fruits et légumes bios devrait par exemple doubler cette année. L’idée est de réduire davantage la consommation d’emballages en plastique. Il faut également noter que depuis l’année dernière, le groupe compense les émissions de CO2 générées par tous les transports de marchandises réalisés par avion pour le commerce de détail.


Le panier du jour de la ménagère : zoom sur le prix du sucre, de l'eau gazeuse, de la viande et du pain achetés chez différentes enseignes


Migros reste le plus gros employeur de Suisse. À la fin 2018, près de 90'000 personnes s’activaient pour le groupe. Le nombre d’emplois n’a guère varié d’une année sur l’autre. «Grâce à la prolongation de la convention collective nationale (CCNT), Migros peut continuer d’offrir des conditions de travail attrayantes supérieures à la moyenne», souligne le géant de la distribution. (24 heures)

Créé: 26.03.2019, 11h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.