Moody's maintient la note grecque après les élections

Evaluation financièreDébut juillet, Moody's avait relégué la note de la dette grecque à «Caa3», à un cran de la catégorie «défaut de paiement imminent». Elle n'envisage plus de l'abaisser à moyen terme.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'agence d'évaluation financière Moody's a confirmé la note de la dette grecque («Caa3») qu'elle avait attribuée à Athènes en juillet. Elle a indiqué qu'elle n'envisageait plus de l'abaisser à moyen terme, invoquant une situation politique plus favorable aux réformes dans le pays.

«Les éléments-clés derrière cette décision sont l'approbation du troisième plan de sauvetage et l'émergence d'une configuration politique légèrement plus disposée qu'auparavant à la mise en oeuvre des réformes que requiert ce plan», note l'agence dans un communiqué diffusé vendredi soir.

Fort de la victoire de son parti Syriza aux élections législatives du 20 septembre, le premier ministre grec de gauche Alexis Tsipras s'est de fait engagé vendredi, à l'occasion du premier conseil des ministres de son nouveau gouvernement, à «rapidement» mettre en place les réformes réclamées par les créanciers, UE et FMI, en contrepartie d'un nouveau prêt.

Un accord sur un plan d'aide avait été signé dans la douleur le 13 juillet par la Grèce, alors menacée d'expulsion de la zone euro. Il permet le maintien du pays sous perfusion financière grâce à un prêt sur trois ans de 86 milliards d'euros, le troisième depuis 2010.

Perspective stable

Début juillet, Moody's avait relégué la note de la dette grecque à «Caa3», à un cran de la catégorie «défaut de paiement imminent», et avait alors indiqué qu'elle envisageait de l'abaisser encore à moyen terme.

Mais l'agence a assorti vendredi la note d'une perspective stable, estimant que «le résultat des élections signifie que le risque d'une impasse dans les discussions avec les créanciers officiels et/ou d'une récession encore plus profonde en raison des incertitudes persistantes a quelque peu diminué». (ats/nxp)

Créé: 26.09.2015, 18h05

Articles en relation

Tsipras veut activer le nouveau plan de sauvetage

Grèce Lors du premier conseil des ministres de son deuxième mandat, le premier ministre grec a exprimé sa volonté d'appliquer «rapidement» ce qui a été convenu avec les créanciers. Plus...

Le nouveau gouvernement Tsipras prête serment

Grèce Trois jours après sa victoire électorale, Alexis Tsipras a nommé plusieurs ministres de son précédent gouvernement. Plus...

Grèce: «Tsipras a peu de cartes à jouer»

Après la victoire de Syriza Le gouvernement Tsipras 2 va devoir mettre en œuvre le plus dur des trois plans européens. Avec un risque d’explosion sociale? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.