Moteurs truqués: des juges enquêteront sur Fiat

DieselgateAprès Volkswagen et Renault, la marque italienne se retrouve également dans le viseur de la justice pour tromperie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur Fiat Chrysler. Le constructeur italo-américain est à son tour visé par des suspicions de «tromperie» sur les dispositifs de contrôle des émissions polluantes de véhicules diesel, selon une source judiciaire.

Le parquet de Paris a ouvert mi-mars une information judiciaire pour «tromperie sur la qualité substantielle et les contrôles effectués avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour l'homme ou l'animal», a souligné mardi cette source.

Trois juges d'instruction du pôle santé publique vont être désignés pour mener des investigations sur un possible système visant à truquer les tests d'homologation de certains moteurs pour les faire passer pour moins polluants qu'ils n'étaient. Cette enquête judiciaire, qui vient s'ajouter à deux autres visant Volkswagen et Renault, fait suite à un rapport de la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF), transmis au parquet de Paris.

Dépassements importants

Après les révélations nées du scandale des moteurs diesel de Volkswagen, une commission d'experts indépendants avait été mise en place en octobre 2015 par la ministre de l'environnement, Ségolène Royal, avec pour mission d'effectuer des tests sur une centaine de véhicules vendus en France par une douzaine de constructeurs différents.

Ses travaux ont révélé d'importants dépassements des seuils de pollution chez certains constructeurs. Ils ont aussi mis en évidence un décalage parfois considérable entre les séances d'homologation et les conditions réelles.

Début février, Fiat Chrysler (FCA) a réaffirmé que ses véhicules diesel étaient «totalement conformes aux exigences en termes d'émissions» et exprimé «ses plus amples réserves» sur des tests menés sur un seul exemplaire de véhicule, après l'enquête de la répression des fraudes en France.

Mardi soir, la firme a, à nouveau, souligné que ses voitures diesel respectaient pleinement les réglementations en matière d'émissions polluantes. Le constructeur automobile a ajouté, par la voix d'un porte-parole, qu'il continuerait à coopérer pleinement avec les autorités. Et il s'est dit certain que la question allait être totalement réglée. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2017, 18h22

Articles en relation

Renault a fraudé depuis plus de 25 ans

Dieselgate La marque française aurait faussé des tests d'homologation de ses véhicules diesel et essence, selon la Répression des fraudes. Plus...

En dépit du dieselgate, VW se dit «en forme»

Industrie automobile La firme allemande Volkswagen a annoncé des chiffres record pour l'année passée, malgré le scandale qui l'a entachée. Plus...

Les chiffres réels de 58 modèles publiés

Automobile Dans la foulée de l'affaire Volkswagen, PSA a rendu publique mercredi la consommation de ses véhicules en condition réelle . Plus...

Plus d'un millier de décès liés aux véhicules truqués

Scandale Volkswagen Une étude américaine démontre que les véhicules VW truqués vendus en Allemagne entraîneront des décès prématurés. Plus...

Article audio

Le Matin Dimanche
Polémique: les fast-foods débarquent dans les écoles suisses. Un bon plan pour les étudiants fauchés? Et leur santé alors? Ecoutez l'article!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ignazio Cassis semble avoir une longueur d'avance sur Isabelle Moret et Pierre Maudet dans la course au siège vacant au Conseil fédéral.
(Image: Bénédicte) Plus...