Noël dans les chiffres rouges

Chronique boursièreLes espoirs d’un rallye de Noël sur les marchés des actions s’éloignent de jour en jour.

Image: Keystone/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les performances 2018 des principales bourses seront vraisemblablement négatives. Même les États-Unis, qui ont joué les vedettes jusqu’à cet automne, risquent de terminer dans le rouge. Guerre commerciale, Brexit, crise budgétaire italienne, chute des cours du pétrole… Les éléments perturbateurs n’ont pas manqué cette année, insufflant leur lot de volatilité.

Pourtant, les raisons plus profondes du recul des bourses proviennent surtout d’une revue à la baisse des perspectives de croissance mondiale. Celle-ci devrait passer de 3,9% en 2018 à 3,5% en 2019.

Depuis cet automne, les signaux négatifs se sont succédé dans les pays développés, particulièrement en Europe, comme le montre la détérioration des indices d’activité. Les craintes d’un tassement de la demande chinoise se sont aussi intensifiées, puisque la stimulation monétaire et fiscale des autorités peine à déployer ses effets.

Aux États-Unis, c’est surtout la révision à la baisse des perspectives bénéficiaires des sociétés qui a pesé sur les marchés. Alors que la conjoncture devrait rester dynamique (croissance proche de 2,5% l’an prochain), les sociétés internationales, notamment technologiques, redoutent aussi ce tassement de la demande mondiale.

Dopés par la réforme fiscale en 2018, leurs profits vont retrouver un rythme plus «normal» en 2019. Selon les estimations des analystes, les bénéfices du S& P 500 devraient augmenter de 8%. Mais ce rythme nous semble un peu trop optimiste et devrait plutôt avoisiner les 5%.

Dans ce cas, et au vu d’une valorisation des actions devenue bien plus raisonnable (conforme à la moyenne des vingt dernières années), une progression des cours de bourse légèrement supérieure à celle des bénéfices, pour tenir compte des dividendes, semble tout à fait jouable pour 2019.

Créé: 11.12.2018, 14h03

Articles en relation

Retour à la normale pour la croissance suisse

LA FINANCE EN DIRECT Malgré l'essoufflement conjoncturel mondial, le moral est bon. Plus...

Marché locatif pas si cher en Suisse

Chronique bancaire Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.