Nombre record d'exposants au Salon de Genève

MicrotechniqueLe salon de l'horlogerie, de la microtechnique et des technologies médicales s'est ouvert mardi à Palexpo. Il regroupe 823 exposants, un nombre en hausse de 9%.

Le Salon de Genève accueille un nombre record d’exposants.

Le Salon de Genève accueille un nombre record d’exposants. Image: EPHJ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le salon des sous-traitants de l'horlogerie, de la microtechnique et des technologies médicales a toujours plus de succès. Il s'est ouvert mardi à Genève avec un nombre record d'exposants, en hausse de 9% par rapport à l'an dernier.

Le salon EPHJ (environnement professionnel horlogerie-joaillerie), EPMT (environnement professionnel micro-technologies), SMT (Swiss Medical Technologies) est devenu un rendez-vous incontournable des petites et moyennes entreprises. Il regroupe jusqu'à vendredi 823 exposants de Suisse et de France voisine et attend 20'000 visiteurs.

«Cet événement reflète non seulement la bonne santé de l'industrie horlogère, il met également en valeur la richesse et la variété du tissu industriel helvétique. Il renforce les indispensables synergies», a déclaré le conseiller d'Etat genevois en charge de la sécurité et de l'économie Pierre Maudet, en ouvrant la 13e édition du salon à Palexpo.

Pour la première fois, un «Medtech Village» organisé par BioAlps et Inartis accueille de nombreuses startups dans le but de développer les synergies avec les autres technologies.

Croissance régulière

Pour renforcer l'actionnariat et consolider l'organisation du salon, les deux cofondateurs André Colard et Olivier Saenger ont vendu l'an dernier une partie de leurs actions tout en conservant un tiers du capital de la nouvelle structure. L'organisation est désormais confiée à Palexpo qui a pris progressivement le relais.

En douze ans, la croissance du salon a été régulière. Il a passé de 92 à 823 exposants et d'un millier à près de 20'000 visiteurs. Le déménagement de Lausanne à Genève il y a trois ans ne l'a en tout cas pas desservi, constatent les organisateurs.

La 12e édition du salon avait attiré l'an dernier 18'250 visiteurs, soit une hausse de 26% par rapport à 2012. Le salon a aussi bénéficié de la haute conjoncture dans l'horlogerie ces trois dernières années.

Conjoncture favorable

La conjoncture reste très favorable, même si l'heure est plutôt à la consolidation. «Ce n'est plus la folie de ces dernières années, nous travaillons moins dans l'urgence, le volume de travail est redevenu normal», affirme un sous-traitant horloger.

Du côté de la mécanique de précision, la situation est plus difficile que dans l'horlogerie, en raison du franc qui reste fort. Des sous-traitants constatent que leur portefeuille de contrats est limité à quelques mois, et ne s'étend plus sur un ou deux ans.

Occasion unique

Les exposants sont pratiquement unanimes à saluer l'organisation de ce salon professionnel. «C'est une occasion unique de rencontrer nos fournisseurs et de nouveaux clients plutôt que de traverser la Suisse de long en large», affirme un industriel.

«L'innovation est la clef. Il faut rester au top et savoir quels sont les nouveaux produits sur le marché», affirme un autre. Et un troisième d'apprécier la possibilité de développer des «synergies avec les autres branches». (ats/nxp)

Créé: 17.06.2014, 15h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...