Plus d'un million d'usagers Uber piratés en 2016

FranceUber a recensé «environ 1,4 million de passagers et de chauffeurs» en France touchés par le piratage des données survenu fin 2016.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«En France, cela concernait au moment des faits environ 1,4 million de passagers et de chauffeurs», indique sur son site la société de location de voitures avec chauffeur (VTC). Il s'agit d'une «estimation» puisqu'elle n'est pas en mesure de connaître avec certitude le lieu de résidence réel de l'utilisateur, ajoute-t-elle.

Révélée en novembre, cette fraude à l'échelle mondiale a concerné les noms des utilisateurs ainsi que leurs adresses électroniques et leurs numéros de téléphone mobile.

En revanche, les historiques des trajets, les numéros de cartes de crédit et de comptes bancaires, les numéros de sécurité sociale et les dates de naissance «n'ont pas été compromis», a répété Uber sur la base d'expertises externes.

Le secrétaire d'Etat français au numérique, Mounir Mahjoubi, avait écrit fin novembre au patron d'Uber, Dara Khosrowshahi, pour lui demander des explications sur d'éventuelles victimes en France.

À surveiller

L'entreprise assure que les comptes concernés «bénéficient d'une protection renforcée contre la fraude». Mais elle encourage néanmoins les utilisateurs à «surveiller régulièrement» leur compte bancaire y compris leur compte Uber «pour détecter tout problème». «Nous contactons individuellement les chauffeurs dont le numéro de permis de conduire a été téléchargé», a précisé une porte-parole de la société.

La plate-forme envoie également «un message sur téléphone portable ou un courrier électronique demandant une confirmation supplémentaire si nous détectons une connexion suspecte, comme par exemple un périphérique inconnu ou un emplacement inhabituel», a-t-elle ajouté.

Fin novembre, la Commission européenne avait jugé «irresponsable» la gestion par Uber des données de ses clients et de ses chauffeurs. Le groupe est, par ailleurs, visé par plusieurs enquêtes liées à ce piratage. (ats/nxp)

Créé: 17.12.2017, 09h41

Galerie photo

Articles en relation

Uber renonce aux chauffeurs amateurs

Bâle Après Zurich et Lausanne, l'entreprise américaine de transport de personnes retirera l'an prochain son offre UberPop à Bâle. Plus...

Nouveau revers pour Uber

Grande-Bretagne La ville de Sheffield (nord de l'Angleterre) a indiqué jeudi avoir décidé de priver la compagnie américaine de sa licence. Plus...

Des chauffeurs prêtés à Uber sont en grève

Geneve Le syndicat Unia a dénoncé le système mis en place par des sociétés vaudoises qui allouent des chauffeurs à Uber. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...