Pour Berne, il n'y a pas lieu d'être sur liste grise

FiscalitéEn 2014, la Suisse s'est engagée envers l'UE à abolir ses régimes fiscaux non conformes aux règles internationales. Elle n'appartient par conséquent à aucune liste de paradis fiscaux.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le rejet de la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III) n'a pas permis à Berne d'honorer tous ses engagements. La volonté politique est, toutefois, là. Le Projet fiscal 17, lancé par le conseiller fédéral en charge des finances, Ueli Maurer, après l'échec de la RIE III, devrait entrer en vigueur en 2020.

Fin novembre, les cantons ont annoncé soutenir la nouvelle mouture de la réforme fiscale des entreprises. Mais, selon la Conférence des chefs cantonaux des finances (CDF), le temps presse. «Cette réforme est urgente et doit entrer en vigueur le plus rapidement possible», avait alors expliqué le ministre jurassien Charles Juillard, président de la CDF.

La CDF vise une entrée en vigueur le 1er janvier 2019 et non 2020 comme le prévoit le Conseil fédéral. Un «calendrier sportif», a concédé Charles Juillard.

Le but de la réforme est d'éliminer les statuts spéciaux qui permettent à Berne d'accorder des allègements fiscaux à près de 24'000 multinationales. En échange, des mesures sont prévues pour que la Suisse maintienne son attractivité économique, notamment en abaissant le taux d'imposition des sociétés au niveau cantonal.

Après le refus de la RIE III, le Conseil fédéral a mis en consultation le Projet fiscal 17 début septembre. Le délai court jusqu'à demain. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2017, 17h55

Le Panama rejette son inclusion dans la liste

Le président du Panama, Juan Carlos Varela, a refusé mardi d'être inclus dans la liste noire des paradis fiscaux établie par l'Union européenne, et le gouvernement a rappelé son ambassadeur à Bruxelles pour consultations.

Les 28 pays de l'UE ont adopté mardi une liste noire de 17 paradis fiscaux exerçant leurs activités hors de leurs frontières, une première pour l'Union. Outre le Panama, Bahreïn, la Barbade, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis et la Tunisie, entre autres, y figurent.

Articles en relation

La Suisse sur la liste grise des paradis fiscaux

Union européenne Les 28 ministres des Finances de l'UE se sont mis d'accord à l'unanimité sur le nom des pays «blacklistés». La Suisse figure sur une liste dite de surveillance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Manifestation contre Monsanto, paru le 22 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...