Pour Swissquote, la page du franc fort est tournée

FinanceLe prestataire de services financiers en ligne a renoué avec les bénéfices au premier semestre.

Marc Bürki, CEO de Swissquote

Marc Bürki, CEO de Swissquote Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a un peu plus d’un an et demi, Swissquote entrait dans une période complexe. L’abandon du cours plancher de l’euro par rapport au franc (1,20) par la Banque nationale suisse (BNS), le 15 janvier 2015, plongeait en effet la banque vaudoise dans la tourmente. Cette dernière étant contrainte de constituer une provision exceptionnelle de 25 millions de francs. Son retour au bénéfice au premier semestre de 2016 démontre que cette page est sur le point de se tourner.

Cas en suspens

«D’un point de vue purement opérationnel, cette période est derrière et la situation est sous contrôle, confirme Marc Bürki, le patron du prestataire suisse de services financiers en ligne. Nous avons encore environ une centaine de cas ouverts où nous n’avons pas trouvé d’accord avec le client. Des dossiers qui seront traités dans les prochains trimestres.»

Swissquote a également détaillé hier les premiers impacts sur résultat de son alliance avec PostFinance. Grâce au récent transfert des quelque 60 000 clients de la banque postale, le groupe domicilié à Gland a dépassé le seuil des 300 000 comptes (+32,3%). Pour la masse des dépôts, la tendance est similaire, avec une hausse de 39,3%, à 16,1 milliards.

«Il faudra toutefois patienter pour que cette croissance se répercute sur le chiffre d’affaires (et le bénéfice), puisque nous comptabilisons encore peu de journées de trading avec la nouvelle plate-forme de PostFinance», explique le CEO. Fort de cette première expérience, le patron ne cache pas ses ambitions d’élaborer d’autres alliances similaires, mais plutôt hors de Suisse étant donné qu’entre PostFinance et Swissquote, les deux enseignes estiment contrôler près de 70% du marché du trading online.

«En se basant sur les clients utilisant ce type de plate-forme à prix discount (Swissquote, PostFinance, Trade-net, Easy-trade, Saxo et autres), Swissquote a environ 50% de part de marché et PostFinance environ 20%», détaille Marc Bürki.

Grand projet à Gland

De tels projets hors de Suisse n’empêchent pas Swissquote de préparer son agrandissement à Gland. «Les négociations avec la Commune et la SEIC se sont bien terminées, puisque nous venons d’acheter les deux terrains ciblés», dévoile Marc Bürki. La banque dispose donc de 8000 m2 supplémentaires pour se renforcer dans la région d’ici à cinq ans. «Nous conservons cette logique d’un centre principal fort, à Gland, entouré de filiales en Suisse et à l’étranger», explique son patron.

(24 heures)

Créé: 29.07.2016, 21h22

Explosion du bénéfice net de la banque

Après avoir enregistré une perte de 10,6 millions de francs à la même période de l’année précédente, Swissquote a connu une forte croissance au premier semestre 2016 avec un bénéfice net en hausse de 204,6%, à 11,1 millions. Le bénéfice avant impôts a, lui, gagné 7,3%, à 12,6 millions. Quant au chiffre d’affaires, il affiche une hausse de 1,9%, à 75,4 millions. Les charges d’exploitation ont légèrement augmenté, de 0,9%, à 62,9 millions. L’afflux de nouveaux capitaux est, lui, ressorti en hausse de 799,1% sur un an, à 5,21 milliards (dont 812,2 millions de croissance organique), essentiellement grâce à l’arrivée des clients de PostFinance.

Dans l’ensemble, les chiffres sont en ligne avec les prévisions. La Banque Cantonale de Zurich et la Bank am Bellevue attendaient un bénéfice net de respectivement 11,4 et 12 millions de francs et des recettes de 76 et 78 millions. Pour l’ensemble de l’exercice, Swissquote maintient ses prévisions de croissance d’environ 10%.
O.W. avec ATS

Articles en relation

Swissquote prépare sa prochaine extension à Gland

Economie La Ville pourrait céder à l'entreprise un bout de son terrain pour permettre à la société de poursuivre son développement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...