Roaming: Swisscom lance un abonnement sans frais

Union européenneSwisscom lance un abonnement mobile à usage «illimité» dans l'Union européenne, sans frais d'itinérance («roaming»).

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le patron de Swisscom, qui lance une offre sans frais d'itinérance («roaming»), s'est aussi exprimé sur les accusations qui pèsent sur le Chinois Huawei. Il affirme ne pas voir de raison d'ostraciser ses fournisseurs.

L'opérateur suisse lance un abonnement mobile à usage «illimité» dans l'Union européenne, sans frais d'itinérance («roaming»), offrant ainsi à sa clientèle la possibilité d'utiliser internet «comme à la maison», a indiqué jeudi face à la presse un responsable du géant bleu à Zurich.

Le prix, fixé à 80 francs par mois - hors rabais pour une offre combinée - comprend 40 gigabits (GB) pour un débit pouvant atteindre 100 mégabits par seconde (Mbit/s), après quoi la vitesse est bridée. «Cela correspond tout de même à deux heures sur Netflix par jour», a fait valoir le responsable de produit Dirk Wierzbitzki.

Baptisée «inOne mobile go», la nouvelle offre se veut une alternative aux actuels 1,8 million d'abonnements «inOne mobile» de XS à XL - soit 80% de la clientèle de Swisscom - qu'elle remplacera à compter du 25 février.

Actuellement, la version M, proposée à 90 francs par mois, inclut les appels, la messagerie instantanée et l'utilisation d'internet de manière illimitée en Suisse, ainsi que 100 minutes d'appels mensuels vers l'UE et l'Amérique du Nord et 6 GB de données dans l'UE par an.

Le nouvel abonnement est prêt pour l'arrivée de la technologie 5G, qui sera déployée dans 60 communes, a ajouté M.Wierzbitzki.

«Le prix est un inconvénient» a estimé de son côté Ralf Beyeler du comparateur Moneyland. Pour la majorité des clients suisses, un abonnement avec une téléphonie illimitée et un volume de données à 2 Go par mois serait suffisant. Un tel abonnement est déjà disponible chez d'autres fournisseurs pour 30 francs par mois, a poursuivi M. Beyeler. Les clients peuvent ajouter un paquet «roaming» en plus, tout en payant moins cher que chez Swisscom.

Pas d'indications d'espionnage

L'éventualité d'un espionnage, à l'instar des soupçons qui pèsent aux Etats-Unis autour de Huawei et qui empoisonnent les relations entre Washington et Pékin, n'inquiète pas outre-mesure Swisscom, lui-même client du conglomérat chinois pour son réseau fixe.

«Nous n'avons aucune indication selon laquelle un quelconque espionnage se produit sur notre réseau», a assuré jeudi à AWP Urs Schaeppi, en marge d'une conférence de presse.

«Nous ne sommes pas totalement aveugles en opérant notre réseau. Nous monitorons en permanence ce qu'il s'y passe», a ajouté le patron du géant bleu.

«Les chevaux de Troie permettent d'infiltrer n'importe quelle infrastructure, qu'elle ait été livrée par Cisco ou Huawei», a souligné M. Schaeppi, rappelant au passage qu'Huawei était soupçonné d'espionnage industriel, pas d'indiscrétion dans les réseaux.

Le responsable ne perçoit subséquemment aucune raison de se priver d'un fournisseur, d'autant qu'il lui serait impossible de constituer un réseau avec un unique sous-traitant (ats/nxp)

Créé: 31.01.2019, 10h47

Articles en relation

Les frais de roaming dans le viseur de Berne

Télécommunications Le Conseil fédéral pourra prendre des mesures contre les frais d'itinérance excessifs si nécessaire. Plus...

Sunrise diminue ses frais d'itinérance

Téléphonie Quelques jours après Swisscom, Sunrise a annoncé lundi une baisse de ses frais de roaming. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.