SIHH: quatre jours d’exposition et une nocturne!

HorlogerieLe salon horloger, agendé du 14 au 17 janvier, sera plus condensé. Bovet arrive parmi les marques historiques, mais Van Cleef & Arpels renonce à son stand

Fabienne Lupo, présidente et directrice du SIHH.

Fabienne Lupo, présidente et directrice du SIHH. Image: Fred Merz/Lundi 13/FHH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après une édition 2018 couronnée de succès, avec 35 marques exposantes, 20 000 visiteurs (+20% par rapport à 2017) et 1500 journalistes accrédités, le SIHH continue sa mue: en 2019 le salon horloger ne sera ouvert que quatre jours, du 14 au 17 janvier, avec des horaires réaménagés, et ne comptera qu’une seule nouvelle marque exposante, avec l’arrivée de Bovet au sein des maisons historiques. En revanche, Van Cleef & Arpels a choisi de renoncer à son stand. On fait le point avec Fabienne Lupo, présidente de la Fondation de la Haute Horlogerie.

Pourquoi avoir choisi de passer à quatre jours au lieu des cinq habituels?
C’est venu d’un constat des maisons exposantes! Il y avait une volonté d’optimiser le temps, d’avoir un rythme plus soutenu, plus condensé, sur quatre jours. Mais la durée du SIHH ne changera pas pour autant, puisque nous jouerons sur les plages d’ouverture: le salon fermera ses portes à 20 heures. Nous avons même prévu une nocturne, le jeudi soir, jusqu’à 22 heures afin d’accueillir le public. De plus, les marques auront toujours la possibilité d’inviter des visiteurs VIP le dimanche soir avant l’ouverture officielle.

Depuis deux ans, vous aviez réservé le vendredi au public. Quelle raison vous a-t-elle poussé à redistribuer les cartes?
Nous avons interrogé les visiteurs en 2018 et la même remarque revenait à nos oreilles: ils sont souvent obligés de prendre un jour de congé pour profiter du SIHH. En leur proposant de découvrir le salon le jeudi entre 15 h et 22 h, ils auront désormais la possibilité de venir après leur journée de travail. Ce créneau est donc plus adapté pour le public.

En 2018, vous aviez accueilli six nouvelles marques exposantes (dont Hermès parmi les maisons historiques). L’an prochain, il n’y en aura qu’une: Bovet!
En effet, nous sommes vraiment heureux que cette marque rejoigne le SIHH. C’est une maison de tradition et de savoir-faire qui entre totalement dans le périmètre de la haute horlogerie.

En revanche, on remarque que Van Cleef & Arpels a disparu de votre liste… Pourquoi?
Cette marque a décidé de ne pas participer au prochain SIHH, sa distribution aujourd’hui étant exclusivement au travers de ses propres boutiques. Toutefois, la maison réfléchit à une autre manière d’être présente dans le futur.

Cette année, juste après le SIHH, vous aviez lancé le Watches & Wonders Miami. Quel bilan tirez-vous de cet événement?
Vingt-et-une maisons exposantes nous ont accompagnés à Miami. Pour elles, c’était l’occasion de présenter leurs nouveautés et de faire un gros travail sur le marché américain. En nous associant au Miami Design District, nous voulons faire de Miami une destination pour l’horlogerie et la joaillerie, tout en assurant la promotion de la haute horlogerie au travers d’événements et de conférences. Sur place, nous avons pu établir des synergies avec deux autres événements importants: le Yacht Show et le Miami Classic Cars Concourse. Au final, en quatre jours, nous avons compté plus de 20 000 visiteurs qui ont pu passer la porte des boutiques participantes. Les marques étaient enchantées.

Vous allez donc renouveler l’opération en 2019?
Effectivement. Avec l’objectif de monter en puissance en y accueillant plus de marques encore. Nous réfléchissons également à créer un événement similaire en Asie. Pour l’instant, nous n’en avons déterminé ni la destination, ni la date, mais nous y travaillons activement. (24 heures)

Créé: 07.06.2018, 07h22

Articles en relation

Ulysse Nardin frappe fort au SIHH

Horlogerie La marque locloise commercialise dans un nouveau modèle les innovations présentées l’an dernier. Explications du nouveau CEO, Patrick Pruniaux. Plus...

A Palexpo, le luxe côtoie les leçons de la crise

SIHH En misant sur le long terme et les savoir-faire, la firme genevoise Vacheron Constantin reste un leader dans la haute horlogerie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...