Swissquote avale MIG Bank

Services financiersLe prestataire vaudois de services en ligne a acquis, pour un montant non dévoilé, MIG Bank, société lausannoise spécialisée dans le négoce du Forex en ligne.

Swissquote.

Swissquote. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swissquote ambitionne de devenir l'un des plus importants acteurs du marché des devises.

Le rachat de MIG Bank fait entrer Swissquote parmi les Top Ten du négoce de devises en ligne, a déclaré mercredi, en conférence téléphonique, Marc Bürki, directeur général de la société sise à Gland (VD). «Plus on est gros, plus on a accès à des clients potentiels», a-t-il ajouté.

MIG Bank, qui emploie 120 collaborateurs, s'affirme comme l'un des leaders dans le domaine des devises et des CFDs («Contracts for difference») et «l'un des plus importants courtiers Forex au monde». Forex signifie «Foreign Exchange». Le terme désigne le marché des changes sur lequel les devises sont échangées à des taux de change variables.

Outre son siège à Lausanne, l'établissement dispose de bureaux à Zurich, Londres et Hong Kong et compte des clients à travers plus de 120 pays. Fondé en 2003, il est devenu le premier courtier Forex à obtenir une licence bancaire en Suisse, relève Swissquote.

La moitié des revenus

Le segment Forex devrait désormais générer la moitié du chiffre d'affaires de la société de Gland (VD), selon ses calculs. Au premier semestre 2013, les opérations de change ont représenté 26,2% des recettes de Swissquote Bank, pour un volume de transactions de près de 158 milliards de francs. Sur la même période, les volumes cumulés des deux protagonistes atteignent 483 milliards.

En sus de cette forte croissance, la transaction, qui doit s'achever d'ici à la fin de l'année, doit permettre une nette progression de la rentabilité. A l'horizon 2014, la marge nette des activités de négoce de devises devrait passer de 10% actuellement à 30%, selon Marc Bürki, et à 50% à plus long terme.

Après la fusion, le groupe sera présent en Suisse (Gland, Zurich, Berne), mais également à Dubaï, Malte, Londres et Hong Kong. Les autorités compétentes helvétiques, britanniques et de Hong Kong ont déjà donné leur feu vert à la transaction, précise-t-il.

La firme a puisé dans ses fonds propres pour financer l'opération. Le vendeur, la famille d'origine jordanienne Mansour, détiendra quelque 5% de Swissquote et le directeur général de MIG Bank, Hisham Mansour, se verra offrir un poste auprès du groupe vaudois.

MIG Bank a, par ailleurs, fait l'objet d'un audit pour savoir si la banque était impliquée dans d'éventuels délits fiscaux aux Etats-Unis. La conclusion a été favorable, a indiqué Marc Bürki.

Les deux sociétés figurent dans la catégorie 3 du programme fiscal américain, qui regroupe les banques suisses estimant ne pas avoir enfreint le droit fiscal états-unien, a précisé le CEO.

Les devises, l'avenir

La firme n'en est pas à son premier rachat dans le négoce de devises. Elle s'était déjà emparée en octobre 2010 de la société genevoise Advanced Currency Markets (ACM).

Les devises constituent l'avenir de Swissquote, commente Andreas Brun de la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Car la banque en ligne ne dispose plus que d'un faible potentiel de croissance du côté des transactions sur titres, par ailleurs fortement dépendantes de l'activité des clients.

L'opération semble réjouir les investisseurs. A la clôture de la Bourse suisse, l'action Swissquote avait bondi de 12,94% à 33,60 francs, signant l'une des meilleures performances de la séance. (ats/nxp)

Créé: 25.09.2013, 08h09

Articles en relation

Bénéfice et chiffre d'affaires en hausse pour Swissquote

Services financiers Swissquote affiche des résultats en hausse au premier trimestre 2013. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...