Takata sur le point de déposer le bilan

Airbags défectueuxL'équipementier japonais, dans la tourmente pour ses airbags défectueux, pourrait déposer le bilan d'ici fin juin.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'équipementier automobile japonais Takata, plongé dans la tourmente par un scandale d'airbags défectueux, a l'intention de déposer le bilan d'ici à la fin du mois, rapporte vendredi le quotidien économique Nikkei. Au moins seize décès sont liés à l'affaire.

Le Tokyo Stock Exchange (TSE) a annoncé dans la foulée la suspension des transactions sur le titre dans l'attente d'éclaircissements de la part du groupe.

Une telle issue marquerait l'aboutissement d'une affaire qui n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis les premières révélations publiques en 2014. Près de 100 millions de coussins de sécurité ont fait l'objet d'un rappel, le plus grand de l'histoire automobile et au moins seize décès, dont onze aux Etats-Unis, ont été recensés en lien avec l'explosion des pièces défectueuses.

8,8 milliards de francs de dette

La famille fondatrice de Takata, qui détient 60% du groupe, a longtemps rejeté l'option d'une faillite. Mais, selon le Nikkei, qui ne cite pas ses sources, elle a fini par céder sous la pression de ses clients, les constructeurs d'automobiles. Ses dettes s'élèvent à plus de 1000 milliards de yens (8,8 milliards de francs au cours actuel).

Après le placement en faillite de la compagnie née en 1933, qui revendique 20% du marché mondial des ceintures et airbags, ses principales activités seront transférées à une nouvelle entité, explique le Nikkei. Le processus se déroulerait sous la houlette de Key Safety Systems (KSS), un équipementier américain contrôlé par le Chinois Ningbo Joyson Electronic, dont l'offre avait été recommandée début février par un comité externe.

Selon les autorités américaines qui lui ont infligé une amende d'un milliard de dollars, la société nippone aurait, pendant plus d'une décennie, dissimulé l'existence d'un défaut majeur dans ses airbags, susceptibles d'exploser inopinément en projetant des fragments sur le conducteur ou le passager. (ats/nxp)

Créé: 16.06.2017, 02h11

Articles en relation

Takata plaide coupable de fraude

Airbags défectueux Le groupe japonais qui a équipé d'airbags défectueux 100 millions de voitures versera une amende d'un milliard de dollars. Plus...

L'action de Takata continue de s'envoler

Bourse de Tokyo Le titre de l'équipementier automobile japonais s'est encore envolé de 19,26% à 619 yens à la Bourse de Tokyo. Plus...

Takata continue de dégringoler à la Bourse

Tokyo L'action de l'équipementier automobile japonais, qui pourrait être contraint au dépôt de bilan, a de nouveau dévissé lundi, de près de 18%, à la bourse japonaise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...