Tally Weijl paiera ses nouveaux salariés en euros

BâleAfin de ne pas délocaliser, la marque de vêtements a annoncé mercredi prendre des mesures pour éviter les fluctuations monétaires.

La marque refuse de délocaliser.

La marque refuse de délocaliser. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chaîne de mode va rémunérer à l'avenir en euros ses nouveaux collaborateurs basés au siège de Bâle. La société a écarté le projet de déménager ses quartiers principaux côté allemand, à Lörrach.

Avec les salaires en devises européennes, la firme de vêtements veut s'assurer contre les aléas monétaires. En effet, elle génère 85% de ses revenus dans la zone euro, a indiqué mercredi le patron de Tally Weijl, Beat Grüring, dans les médias du groupe AZ. Verser une partie des rémunérations en francs représente un risque, selon lui.

Quelque 200 personnes en Suisse

La direction a d'abord envisagé de délocaliser son siège dans la ville limitrophe de Lörrach, au sud-ouest du Bade-Wurtemberg. Les faibles coûts de location y sont aussi un avantage, selon Beat Grüring. Lörrach accueille déjà le plus grand centre de logistique de Tally Weijl, d'où sont expédiées environ 60% des marchandises.

L'entreprise emploie à Bâle quelque 200 personnes. Si les futurs collaborateurs recevront leur salaire en euros, les employés actuels ont pu choisir entre la monnaie unique et la devise helvétique. Par ailleurs, la nouvelle règle ne s'appliquera pas au personnel des boutiques, dont la feuille de paie restera libellée en francs.

Employés pas enthousiastes

Les employés ont été consultés en amont quant à un éventuel déménagement. Si certains y étaient favorables, la direction a bien senti que la majorité ne voulait pas travailler outre-Rhin.

Le plan a donc été abandonné. D'abord, pour prendre en considération les besoins des collaborateurs, ensuite pour ne pas courir le risque de les perdre, explique le patron. (ats/nxp)

Créé: 18.11.2015, 09h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.