Tesla joue son destin avec l’arrivée de sa «Model 3»

BatteriesLa mise en production de son modèle grand public interrompt une semaine boursière éprouvante pour le constructeur automobile californien. Quid des ventes en Suisse?

Il faudra attendre l'an prochain pour voir la Tesla 3 sur les routes suisses.

Il faudra attendre l'an prochain pour voir la Tesla 3 sur les routes suisses. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est l’heure de la rencontre avec le grand public pour le constructeur de voitures électriques Tesla. La production de son «Model 3», véhicule moyen de gamme qui démarre à 35 000 dollars aux Etats-Unis, a démarré ce vendredi. Elle doit faire de la société un constructeur de grande série. La voiture permettra à Tesla «de prospérer dans l’avenir qu’il a contribué à créer», écrit joliment le Washington Post.

Les livraisons démarrent fin juillet et la montée en cadence des chaînes de Fremont, au fond de la baie de San Francisco, devrait permettre de sortir 5000 «Model 3» par semaine à la fin de l’année, promet Elon Musk, le milliardaire à l’origine de la société. A ce rythme, le groupe espère pouvoir assembler un million de véhicules par an à la fin de la décennie – ce qui lui donnerait la taille d’un Mitsubishi.

Un peu moins de 5000 Tesla en Suisse

Quid de la Suisse? Les premiers «Model 3» made in California sont attendus dans les concessions l’an prochain. Les réservations sont ouvertes sur Internet depuis mars, moyennant un dépôt de 1000 francs.

Arrivée en Suisse il y a quatre ans, la marque symbolisant le nouvel engouement pour la voiture électrique des classes aisées, a écoulé un total de 4000 berlines «Model S» – prix de départ, 75 000 francs – et de 700 «Modèle X», le 4x4 de la marque. Soit à peu près les ventes – mais sur une seule année – d’un constructeur comme Honda.

Goldman Sachs tire la prise

Tesla sort d’une semaine financièrement éprouvante à Wall Street: en dépit du rebond connu vendredi, la valeur de ses titres affichait, à l’approche du week-end, en recul de plus de 10% par rapport à lundi matin. Ce qui a permis à General Motors, le dinosaure du secteur, de reprendre sa place de premier constructeur automobile américain en termes de valeur boursière.

A l’origine de cette déconvenue, la déception des actionnaires à l’annonce de ventes entre avril et juin légèrement en deçà des pronostics – promesses toujours vérifiées au millimètre. Les sombres augures de la banque Goldman Sachs, qui parle de marges sous pressions et de ventes qui plafonnent, n’ont pas aidé. Pas plus que le fait que la «Model S» n’ait pas obtenu la note maximale lors d’un test de l’Insurance Institute pour la sécurité autoroutière. Tesla rétorque avoir passé haut la main les tests gouvernementaux de la NHTSA. Il n’empêche. La semaine a été électrique.

(24 heures)

Créé: 07.07.2017, 16h40

Articles en relation

Volkswagen lance une offensive contre Tesla

Industrie Le premier constructeur automobile du monde mise sur l’électricité avec un objectif majeur: barrer la route à son confrère californien. Plus...

Carton jaune du patron de Tesla contre Donald Trump

Pressions Elon Musk n’accordera plus ses conseils au 45ème président des Etats-Unis, si celui-ci décide, ce soir, de ne plus adhérer à l’accord de Paris sur les changements climatiques. Plus...

Tesla réussit un superbe premier trimestre

Industrie Avec 25'000 voitures de janvier à mars, le constructeur automobile californien a battu son record de voitures livrées en trois mois. Plus...

Tesla boude le Salon de l'Auto

Genève Désistement du constructeur de véhicules à batterie. Ce dernier est absent de la plupart des manifestations automobiles de ce type, à commencer par Detroit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...