Tesla: nouvelle plainte contre Elon Musk

Etats-UnisLe tweet d'Elon Musk sur le retrait de Tesla de la Bourse n'en finit pas de faire des vagues. Un investisseur l'accuse de fraude.

Image d'archive d'Elon Musk, le patron de Tesla.

Image d'archive d'Elon Musk, le patron de Tesla. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une nouvelle plainte, émanant d'un investisseur influent et déposée jeudi contre le patron de Tesla Elon Musk, l'accuse d'avoir voulu sciemment ruiner certains investisseurs en affirmant de façon trompeuse que le financement nécessaire pour une sortie de la Bourse était «assuré».

Le médiatique et tumultueux milliardaire avait surpris le 7 août en tweetant qu'il voulait retirer son groupe de la Bourse, lorsque l'action atteindrait 420 dollars. Ce montant valorisait Tesla à plus de 71 milliards de dollars et aurait requis au moins 50 milliards de financements si M. Musk gardait sa participation de 20%.

Mais le 25 août, Elon Musk a finalement annoncé qu'il décidait de maintenir le constructeur de voitures électriques haut-de-gamme en Bourse. Le tweet puis ce revirement avait entraîné de fortes variations du titre à Wall Street.

La plainte déposée jeudi à San Francisco dans l'ouest des Etats-Unis au nom d'Andrew Left demande à la justice fédérale américaine de lui accorder le statut de «class action» («action en nom collectif») qui permettrait de représenter toute personne ayant acheté ou vendu des actions Tesla entre le 7 et le 17 août.

«Un cas d'école de fraude»

«Cela ressemble à un cas d'école de fraude», selon Michael Canty, avocat, cité dans le communiqué du cabinet qui a déposé la plainte. «Nous pensons que (Elon) Musk a tenté de manipuler le prix de l'action Tesla avec des tweets faux et trompeurs dans le but de nuire aux (investisseurs) à court-terme», bête noire de M. Musk.

Le tweet d'Elon Musk sur un possible retrait de la cote, diffusé de surcroît en pleine séance boursière, lui valent déjà d'autres plaintes d'investisseurs et une enquête de la SEC, le gendarme boursier américain.

Cet énième incident avait une nouvelle fois relancé les interrogations sur l'équilibre mental d'Elon Musk et ses capacités à diriger son groupe, qui n'a jamais dégagé de bénéfice sur une année entière en quinze ans d'existence et brûle presque un milliard de dollars par trimestre en investissements et fonctionnement. (afp/nxp)

Créé: 07.09.2018, 03h13

Articles en relation

Elon Musk risque une plainte pour diffamation

Etats-Unis Un plongeur britannique qui avait participé à l'évacuation des enfants thaïlandais piégés dans une grotte s'était vu traité de pédophile par le patron de Tesla. Plus...

Elon Musk supprime son compte Instagram

Réseaux sociaux Le milliardaire américain a fermé son compte Instagram. Suite à une dispute avec la rappeuse Azealia Banks, sur fond de rumeurs sur la privatisation de Tesla. Plus...

Epuisé, Elon Musk va-t-il se faire aider?

Etats-Unis Le patron de Tesla a récemment révélé travailler 120 heures par semaine et prendre des somnifères pour dormir. Plus...

Le fonds saoudien pour sortir Tesla de la Bourse?

Automobile Selon Elon Musk, le fonds saoudien serait prêt à financer un retrait de la cote de Tesla. Une opération qui avoisinerait les 50 milliards de dollars. Plus...

Des spéculateurs attaquent Elon Musk en justice

Automobile Le PDG de Tesla, s'est mis dans un bourbier après avoir affirmé sur Twitter disposer du financement nécessaire à un possible retrait de la Bourse du constructeur de véhicules électriques. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...