Ubisoft a vu sa rentabilité progresser en 2015/16

FranceL'éditeur de jeux vidéo, convoité par Vivendi, a vu sa rentabilité progresser en 2015/16 et va poursuivre sur sa lancée.

Des joueurs sont en train de s'écharper sur «Tom Clancy’s The Division».

Des joueurs sont en train de s'écharper sur «Tom Clancy’s The Division». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le champion du jeu vidéo fait face à la montée non sollicitée de Vivendi, qui a atteint 17,7% de son capital. Et ce dernier réclame une représentation à son conseil d'administration sans vouloir pour autant lancer une offre d'achat sur la société. Vivendi a parallèlement lancé une OPA sur sa société-soeur Gameloft, dont il détient 29,21% du capital.

«Vivendi a la réputation de prendre le contrôle de façon rampante de nombreuses compagnies, c'est ce qu'il veut faire avec la nôtre» et nous «lutterons» contre ces projets, a souligné Yves Guillemot, le directeur général du groupe au cours d'une conférence téléphonique.

«Il sera du ressort des actionnaires de décider de ne pas accorder de représentant au conseil d'administration» à Vivendi, a-t-il observé, alors qu'Ubisoft multiplie les efforts pour les convaincre qu'il créera plus de valeur en tant qu'éditeur indépendant que comme satellite de Vivendi.

Les assauts, dénoncés comme hostiles par la famille fondatrice Guillemot, sont motivés, a répété de son côté le géant des médias mercredi, par une stratégie «de convergence opérationnelle entre les contenus et les plates-formes de Vivendi et les productions des deux sociétés».

Objectifs confirmés

Pour l'exercice écoulé 2015/16, Ubisoft a publié un bénéfice net en hausse de 14% à 129 millions d'euros (142,6 millions de francs). Il a aussi confirmé ses objectifs de progression de sa rentabilité.

Malgré un chiffre d'affaires en baisse de 4% à 1,394 milliard d'euros, le groupe a maintenu son résultat opérationnel quasi stable à 169 millions d'euros. Il a vu sa marge opérationnelle atteindre 12% et veut désormais la porter à 20% à l'horizon 2018/19.

Sur le seul quatrième trimestre, la firme a dégagé un chiffre d'affaires de 624,9 millions d'euros, multiplié par trois par rapport aux 169,9 millions engrangés un an plus tôt. (ats/nxp)

Créé: 13.05.2016, 07h59

Articles en relation

Vivendi investit dans Ubisoft et Gameloft

Jeux vidéo Le groupe français a annoncé mercredi être monté au capital de deux développeurs de jeux vidéo, Ubisoft et Gameloft. Plus...

«Far Cry» atteint les sommets de l'Himalaya

Jeux vidéo Ubisoft, qui sort mardi le quatrième tome de sa saga «Far Cry», atteint de nouveaux sommets en offrant l'Himalaya aux amateurs de son jeu vidéo ainsi que davantage de choix et des ennemis plus coriaces. Plus...

La Révolution, théâtre du nouveau «Assassin's Creed»

Jeux vidéo Après un détour par les Caraïbes, le prochain volet du jeu «Assassin's Creed» se déroulera durant la Révolution française. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.