VW bientôt poursuivi par une «class action»?

Grande-BretagneUn tribunal a donné sept mois aux éventuels plaignants désireux de se joindre à l'action contre Volkswagen pour le faire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un tribunal londonien a recommandé jeudi l'ouverture d'une action en nom collectif contre le constructeur automobile allemand Volkswagen (VW) dans l'affaire du «dieselgate», a-t-on appris auprès d'un cabinet d'avocats et de Volkswagen.

«La Haute Cour a recommandé la tenue d'une action en litige de groupe», a indiqué un porte-parole de Volkswagen dans une déclaration. Le cabinet d'avocats Gordon and Slater, qui dit représenter à lui seul plus de 40'000 plaignants, a confirmé cette information.

Le tribunal a donné sept mois aux éventuels plaignants désireux de se joindre à l'action pour le faire. Il a également désigné le cabinet Leigh, qui représente 2000 plaignants, comme co-représentant principal dans cette affaire.

Procédure jugée «prématurée»

Interrogé, Volkswagen a affirmé avoir «mis en place les correctifs sur plus de 840'000 véhicules au Royaume-Uni et plus de 6,4 millions dans toute l'Europe. Et une majorité écrasante de clients sont satisfaits».

Au-delà, l'entreprise allemande a jugé la procédure de demande d'indemnisation «prématurée et infondée». «Nous ne pensons pas que nos clients britanniques ont souffert d'une quelconque perte financière en lien avec la question du NOx», a ajouté un porte-parole du groupe.

La firme a provisionné plus de 22 milliards d'euros (25,6 milliards de francs) pour faire face à une pluie d'amendes et de demandes de dédommagements dans le monde. Gordon and Slater a souligné que les propriétaires de véhicules qui souhaiteraient se joindre à la plainte n'auront pas de frais de justice à débourser, ceux-ci étant pris en charge par le fournisseur de fonds de contentieux Therium. (ats/nxp)

Créé: 29.03.2018, 19h55

Galerie photo

En images, le scandale Diesel des tests truqués

En images, le scandale Diesel des tests truqués Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur. Les soupçons se sont étendus depuis à l'ensemble de l'industrie.

Articles en relation

Scandale du diesel: des perquisitions chez VW

Allemagne Une nouvelle enquête a été ouverte par le parquet allemand sur des soupçons de manipulations de marché de la part de Volkswagen. Plus...

Pour le patron de «VW», le diesel n'est pas «mort»

Automobile Lors d'une conférence de presse à Berlin, Mathias Müller s'est dit convaincu d'une «renaissance» du diesel. Plus...

Le déclin du diesel se confirme à Genève

Salon de l'auto L'industrie automobile prend acte prudemment du déclin du diesel en Europe et réagit avec prudence aux menaces de guerre commerciale du président américain Donald Trump. Plus...

La justice porte un coup dur aux véhicules diesel

Allemagne Le Tribunal fédéral a jugé que les grandes villes avaient le droit d'interdire la circulation des voitures diesel polluantes. Douze millions de véhicules sont concernés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.