Vent de jeunesse sur les croisières

BILANLoin de se satisfaire de la hausse constante de la clientèle, le secteur multiplie les concepts visant les 20 à 40 ans: paddle, cocktails, festival electro et découverte des lieux branchés.

Un millenial sur trois serait parti en croisière lors des cinq dernières années.

Un millenial sur trois serait parti en croisière lors des cinq dernières années. Image: Nomad Cruise, Uniworld, Four Seasons

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

N’EN DÉPLAISE aux seniors, un vent de jeunesse souffle sur les croisières. Au placard, le cliché un peu ringard de voyageurs grisonnants débarquant en grappes dans une ville. Désormais, les compagnies cherchent à attirer ceux qui sont nés entre 1980 et 2000, les fameux millennials.

Pour y parvenir, le spécialiste des balades fluviales Uniworld a lancé le concept«U». Originalité?Au lieu des habituelles escales de jour, les navires s’arrêtent le soir dans les villes afin de permettre aux voyageurs d’y profiter de la vie nocturne. Abord, les activités proposées sont dans l’air du temps: silent disco, cours de cuisine et de mixologie, sessions matinales de yoga et balades en paddle. Sans oublier une connexion wi-fi permanente, un équipage jeune et une déco branchée. Un cocktail gagnant selon Marissa Beck, responsable marketing et porte-parole d’Uniworld:«C’est une totale réussite, ce sont surtout les jeunes aventuriers fans d’Instagram qui partent sur nos bateaux. Ils apprécient la possibilité de passer rapidement et facilement d’une ville à l’autre. Nous les emmenons dans des endroits tendance comme Amsterdam, Francfort, Cologne, Budapest ou Paris.»

Le milliardaire britannique Richard Branson s’intéresse également de près à cette nouvelle clientèle. Il s’apprête à lancer Virgin Voyages, compagnie maritime qui proposera dès 2020 des croisières dans les Caraïbes au départ de Miami. Quant au nouveau bateau Bliss de la Norwegian Cruise Line, il repousse les limites de l’entertaînement grâce à sa piste de karting destinée aux jeunes voyageurs.

Cette croissance de l’offre s’explique. Selon une étude réalisée par l’American Society of Travel Agents, environ 30%des millennials sont partis en croisière lors des cinq dernières années et 61%d’entre eux ont fortement apprécié cette expérience... et sont donc prêts à la renouveler. Conscients de cette réalité, les mastodontes du secteur souhaitent aussi leur part du gâteau. Ce que confirme Dominika Lange, directrice de Costa Croisières Suisse: «Les mini croisières de quatre jours en Méditerranée sont spécialement destinées à attirer les plus jeunes. Tout comme notre célèbre ambassadrice, la chanteuse Shakira. Les millennials se rendent ainsi compte que les croisières ne sont pas ennuyeuses. Ou uniquement destinées aux personnes âgées.»

La croisière se déhanche

Chez MSC Croisières, on mise sur le clubbing pour attirer les nouvelles générations. «Nous agrandissons continuellement les espaces consacrés aux boîtes de nuit, précise la porte-parole Clémence Rieu. Nous avons surtout lancé la MDRNTY Cruise, un festival electro unique avec les meilleurs DJ de la planète. En 2017, lors de la première édition, cette expérience affichait complet avec 3200 festivaliers à bord.» La Yacht Week opère sur le même créneau. Des destinations festives, des jeunes déchaînés et des jéroboams de vodka. On est loin de la découverte de Malte entre amateurs de scrabble.

Les bateaux d'Uniworld font escale dans de grandes villes... mais pour la soirée

Dans un autre registre, Johannes Voelkner a décidé de coller au plus près de son époque. Ce jeune entrepreneur allemand amis sur pied la Nomad Cruise. Avec l’envie affichée de créer une communauté: «Deux fois par an, nous proposons aux travailleurs nomades des croisières transatlantiques qui leur permettent de bosser sur le navire tout en ayant accès à des conférences, des loisirs et du réseautage professionnel. Lemode de vie numérique est passionnant, mais uniquement si vous rencontrez d’autres personnes qui le pratiquent aussi. Sinon vous êtes seul avec votre ordinateur.»

Toutes ces démarches augurent logiquement de belles perspectives pour le secteur de la croisière:«Elles expliquent l’augmentation des réservations chez les jeunes, se félicite Prisca Huguenin-dit-Lenoir, porte-parole chez Hotelplan Suisse. Si la moyenne d’âge est actuellement de 46 ans, elle devrait certainement baisser ces prochaines années.»


LE SECTEUR DU LUXE S’Y MET AUSSI

YACHTS Nicolas Ambrosetti en est convaincu, les millennials à fo r t pouvoir d'achat ne s'intéressent pas aux croisières: «Ce type de voyage représente moins de 1% de nos réservations.» Le directeur de l'agence genevoise Vickyh Destinations ajoute: «C'est vrai qu'en Croatie de très jeunes célibataires fortunés affrètent parfois des voiliers avec équipage et se baladent d'île en île. Mais c'est un peu la débauche de la high society.» Ce qui n'empêche pas les grands groupes hôteliers de cibler ce nouveau marché.

On connaissait le catamaran «Four Seasons Explorer» qui navigue dans les eaux turquoise des Maldives, il faudra désormais compter avec la Ritz-Carlton Yacht Collection. Trois bateaux luxueux de 190 mètres pouvant accueillir chacun 298 passagers. Et le succès est déjà au rendez-vous, selon Doug Prothero, CEO de ce nouveau concept: «Les réservations ont débuté en juin dernier et la demande se situe au-delà de nos attentes. La taille modérée des navires, les itinéraires originaux et la possibilité d'explorer des lieux vierges correspondent aux désirs des globe-trotteurs de la génération Y. Le premier voyage e st prévu au mois de février 2020.»

Retrouvez plus de contenu Bilan sur www.bilan.ch (Bilan)

Créé: 24.07.2018, 09h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.