YouTube signe un accord avec Universal

Musique en ligneLa plate-forme vidéo arrive sur le marché du streaming musical concurrencer Spotify et Apple.

Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La plate-forme vidéo YouTube a conclu un accord de licence avec le premier label musical du monde, Universal Music Group. Cet accord intervient alors que la filiale de Google s'apprête à lancer une offre de musique en ligne.

Selon plusieurs médias américains, YouTube se serait également entendu avec Sony Music. Sollicité par l'AFP mardi, ce label s'est refusé à tout commentaire. Egalement contacté, YouTube n'a pas donné suite sur cette question. En mai, YouTube avait déjà conclu un partenariat avec le troisième grand acteur de la musique, Warner Music Group.

Ces trois accords interviennent après des années de protestations de l'industrie de la musique, qui reprochait à YouTube de ne reverser aux labels et aux artistes qu'une infime partie des revenus tirés des vidéos musicales mises en ligne sur sa plate-forme.

Ils constituent également un préambule au lancement d'un service de diffusion musicale en ligne par abonnement, attendu début 2018, selon plusieurs médias américains.

«Compensation financière en hausse»

La plate-forme propose déjà le service YouTube Music et l'offre par abonnement YouTube Red, mais prévoirait, selon les médias américains, une offre enrichie qui serait plus proche de celle des grands acteurs du streaming, avec un meilleur taux de rémunération.

Le PDG d'Universal, Lucian Grainge, cité dans un communiqué publié mardi, a qualifié l'accord «d'important pas en avant», qui prévoit notamment «une compensation financière en hausse pour les services par abonnement et gratuit avec publicité». Ce contrat «renforce l'engagement de YouTube à gérer les droits musicaux sur sa plate-forme», a-t-il ajouté.

Pour la directrice générale de YouTube Susan Wojcicki, cet accord avec Universal «illustre le fait que nous pouvons créer encore plus de valeur pour l'industrie musicale, faire émerger et soutenir plus d'artistes et offrir une expérience musicale incroyable aux fans du monde entier».

Après l'annonce de l'accord entre Warner et YouTube, en mai, le PDG de Warner Stephen Cooper avait expliqué que les marges de manoeuvre des labels étaient limitées. «Même si YouTube n'avait pas les licences, notre musique serait toujours disponible (sur la plate-forme), mais sans aucune contrepartie financière», avait-il expliqué.

YouTube arrive très tard sur le marché du streaming, déjà ultra-concurrentiel et dominé par Spotify, qui revendique 60 millions d'abonnés, devant Apple Music, qui affirme en compter 27. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2017, 14h17

Articles en relation

YouTube prépare un service payant

Internet Le site web d'hébergement de vidéos va lancer dès le mois prochain un système d'abonnement. Plus...

YouTube va davantage surveiller ses contenus

Extrêmisme Le site américain va renforcer son équipe afin de traquer les continus haineux ou inappropriés pour les enfants. Plus...

Ed Sheeran, roi de Spotify en 2017

Musique Le chanteur-compositeur britannique a dominé le service de streaming avec plus de 3,1 milliards d'écoutes de son album «Divide». Plus...

Spotify franchit la barre des 60 millions d'abonnés

Musique La plateforme suédoise de musique en ligne maintient son écart avec son principal concurrent, Apple Music. Plus...

Musique en ligne: Apple convoite Shazam

Tech Apple semble sur le point d'acquérir Shazam, l'appli de reconnaissance musicale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...