ABB: le deuxième trimestre ne convainc pas

ElectrotechniqueLe groupe électrotechnique zurichois juge sa performance «insatisfaisante» et prévoit des mesures supplémentaires de réduction des coûts pour y remédier.

Ulrich Spiesshofer, le directeur général d'ABB, a salué l'évolution de la demande.

Ulrich Spiesshofer, le directeur général d'ABB, a salué l'évolution de la demande. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

ABB a vécu un deuxième trimestre mitigé, dans l'ensemble inférieur aux attentes. Le géant zurichois de l'électrotechnique prévoit une année de transition.

Le bénéfice net a pourtant bondi de 29% à 525 millions de dollars (497 millions de francs) grâce à la diminution des coûts de restructuration, a indiqué jeudi le groupe. Le chiffre d'affaires a reculé de 3% à 8,45 milliards de dollars. Corrigées des acquisitions et des effets de change, les ventes ont toutefois progressé de 1%.

Le bénéfice opérationnel EBITA s'est contracté de 7% à 1,04 milliard de dollars. La marge correspondante s'est dégradée de 0,5 point de pourcentage à 12,4%, affectée par le prix des matières premières et des surcapacités.

Une performance «insatisfaisante», a reconnu le directeur général Ulrich Spiesshofer en conférence téléphonique. ABB entend prendre des mesures supplémentaires de réduction des coûts pour y remédier. La hausse du prix des matières premières devrait se traduire par des augmentations de prix pour la clientèle.

Demande accrue

Le patron d'ABB se montre en revanche plus positif sur l'évolution de la demande. «Grâce à des mesures ciblées, nous avons augmenté nos entrées de commandes dans toutes les régions», a souligné Ulrich Spiesshofer dans un communiqué.

In fine, les nouveaux contrats devraient avoir un impact positif sur les ventes. En outre, l'offre numérique ABB Ability a été très bien accueillie par le marché et s'affirme comme un futur moteur de croissance prometteur, a-t-il ajouté.

Les entrées de commandes ont stagné à 8,35 milliards de dollars. A base comparable, elles affichent cependant une croissance de 3%. A l'exception des commandes, attendues en moyenne à 8,25 milliards, les chiffres d'ABB s'avèrent inférieurs aux pronostics des analystes interrogés par l'agence financière awp.

Les commandes en Europe ont profité de l'évolution positive des marchés dans les secteurs de l'industrie, des transports et des infrastructures. Sur le continent américain, l'activité a été soutenue par la demande en solutions plus efficientes sur le plan énergétique.

Evolution contrastée

La progression constatée aux Etats-Unis et au Brésil n'a pas réussi à compenser le repli du marché canadien. Dans la région Asie, Moyen-Orient et Afrique, le groupe a notamment profité d'investissements ciblés de la part de fournisseurs d'énergie.

Les différentes divisions d'ABB présentent une évolution contrastée. Les nouveaux contrats ont grimpé de 12% dans la robotique et les moteurs et de 6% dans l'automation industrielle. A l'inverse, les produits d'électrification et le segment des réseaux électriques ont baissé de respectivement 4% et 6%.

Sur l'ensemble du premier semestre, le bénéfice net de la multinationale a bondi de 38% à 1,25 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires a reculé de 2% à 16,31 milliards, alors que les entrées de commandes ont diminué de 5% à 16,75 milliards.

L'exercice 2017 sera une année de transition pour le groupe, relève ABB, qui n'a pas fourni d'objectifs chiffrés. Le marché mondial reste marqué par une croissance modeste et des incertitudes accrues, comme les négociations autour du Brexit en Europe. Le groupe réaffirme toutefois sa confiance pour les perspectives à plus long terme.

Action en repli

La direction estime que les perspectives de demande de la part des plus importants segments de la clientèle d'ABB - énergie, industrie, transports et infrastructures - sont soutenues par la transition énergétique et la quatrième révolution industrielle.

L'action ABB évoluait dans le rouge vif jeudi matin à la Bourse suisse. En début de séance, le titre lâchait 2,6% à 23,29 francs dans un marché pourtant bien orienté. La plupart des analystes s'accordent à dire que les résultats du jour devraient conduire à une révision à la baisse des estimations. (ats/nxp)

Créé: 20.07.2017, 09h57

Articles en relation

ABB absorbe le choc des malversations à Séoul

Suisse Grâce à son assurance, le géant zurichois de l'électronique corrige sa charge avant impôts relative à ces irrégularités à 73 millions au lieu des 100 millions attendus. Plus...

ABB a été victime d'activités criminelles «sophistiquées»

Corée du Sud Une enquête a été ouverte après la découverte par le groupe de détournements de fonds massifs dans la filiale sud-coréenne d'ABB. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.