Passer au contenu principal

Un abonnement général alternatif est sur la table

Nouvelle hausse de tarif et version «multi-parcours» à l’étude pour l’AG annuel selon un rapport de l'association des compagnies de transports publics.

Les détenteurs de l'abonnement général des CFF pourraient voir son prix augmenter de 10% dès fin 2021.
Les détenteurs de l'abonnement général des CFF pourraient voir son prix augmenter de 10% dès fin 2021.
Keystone

L’abonnement général annuel (AG) aux transports publics pourrait voir son tarif passer de 3860 à 4250 francs – soit une hausse de 10% – à partir de la fin de 2021, envisagent des documents internes de l’organisation CH-Direct, révélés ce dimanche par le «SonntagsBlick». Cette nouvelle hausse serait accompagnée du lancement d’une nouvelle formule à mi-chemin entre l’AG et la carte demi-tarif, selon le journal alémanique. Actuellement près d’un demi-million de citoyens bénéficient d’un AG. L’abonnement annuel illimité coûtait 3300 francs en 2010.

Une alternative à l’AG

Sorte d’AG multiparcours, le nouvel abonnement s’adresserait aux voyageurs réguliers qui n’empruntent cependant pas le train quotidiennement, notamment pour rejoindre leur lieu de travail. Pour un prix allant de 900 à 1200 francs, cette offre annuelle allierait 20 ou 30 cartes journalières par an – chacune donnant droit à des trajets illimités sur les différents réseaux de transport publics – à une réduction demi-tarif classique.

Ces propositions émanent d’un rapport de 40 pages concocté par CH-Direct, association regroupant 250 entreprises de transports publics, parmi lesquelles les CFF. Interrogée par le journal alémanique, l’association des usagers du train Pro-Bahn a rejeté cette version de l’AG multiparcours, sa présidente considérant que «ce n’est pas une option».

En dépit d’un communiqué envoyé la semaine dernière dans lequel ils défendaient des prix stables, voire en diminution, les CFF ont été critiqués par plusieurs responsables politiques – à commencer par les Verts – une fois la nature de cette possible refonte de l’AG connue.

Fin de l’AG étudiants?

Selon le «SonntagsBlick», les Chemins de fer fédéraux ne sont pas les principaux avocats d’une telle réforme, avant tout poussée par les compagnies de transports publics régionales et urbaines. Ces dernières voient en effet dans l’abonnement illimité actuel – aux transports en train mais également à leurs réseaux de bus – une concurrence qui limite leur possibilité d’augmenter les prix de leurs propres abonnements.

D’autres mesures seraient sur la table pour augmenter les recettes tirées des gros utilisateurs des réseaux de transports, signale de son côté le site du «Tages-Anzeiger». Par exemple, la fin de la pratique permettant de suspendre son AG pour une période de vacances prolongées. Mais également l’abolition de la version étudiants de l’AG. L’association CH-Direct a répondu qu’aucune décision n’était encore prise à ce jour, mais qu’il serait «concevable d’ajuster la structure des prix».

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.