Passer au contenu principal

ChimieUn actionnaire de Bayer attaque la direction

Le rapprochement de Monsanto et de Bayer fait des vagues et ne plaît pas à tous.

Le cours du groupe allemand a chuté.
Le cours du groupe allemand a chuté.
Keystone

Un fonds actionnaire de Bayer s'en est pris au président du directoire du géant allemand de la chimie au sujet de l'offre de rachat de l'américain Monsanto. L'annonce de cette offre, dont le montant non-précisé est évalué à plusieurs dizaines de milliards d'euros, a fait plonger de plus de 8% le cours du groupe allemand à la bourse.

John Bennett, gestionnaire de fonds chez Henderson Global Investors, 15e actionnaire de Bayer selon les données Thomson Reuters, a accusé vendredi Werner Baumann, en poste depuis le 1er mai, d'avoir organisé une «destruction immédiate» de valeur en lançant jeudi une offre non sollicitée sur Monsanto.

«Le bon travail de son prédécesseur a été anéanti. J'espérais que l'époque où l'on bâtissait des empires de manière arrogante et où on ignorait les véritables propriétaires d'une entreprise était révolue», écrit John Bennett dans un courriel adressé à Reuters.

«Le conseil de surveillance de Bayer devrait réfléchir au poste du président du directoire», conclut-il.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.