Une aide pour financer l’achat de son bien

BILANLa start-up lémanique Hypo Advisors a aidé environ 300 familles à accéder à la propriété depuis sa création fin 2016. Portrait.

Au centre: Kevin Rossier, fondateur d’Hypo Advisors, entouré de son équipe.

Au centre: Kevin Rossier, fondateur d’Hypo Advisors, entouré de son équipe. Image: Ludovic Angiolini

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À l’heure des restrictions sur l’utilisation du 2e pilier, entre autres, il n’a jamais été aussi compliqué d’accéder à la propriété. Depuis une douzaine d’années, quelques sociétés ont vu le jour dans le conseil aux futurs propriétaires: Defferrard & Lanz (fusionnée depuis lors avec MoneyPark), Aznar & Cie et Hypo Advisors.

Cette dernière est née en octobre 2016 à l’initiative de Kevin Rossier, 28 ans, lequel avait œuvré une dizaine d’années au sein de l’équipe de Pascal Besnard chez Credit Suisse Genève. «Nous proposons toujours au client soit un entretien individuel, soit une demande complète de financement en ligne. Cette seconde option permet de rendre dans les 24 heures un accord de principe de financement, suivi d’un rendez-vous physique. Cette méthode online permet d’accélérer le processus pour le client», argumente le jeune dirigeant.

«Notre volume d’affaires hypothécaires a franchi la barre des 100 millions de francs en 2019. Nous visons désormais une croissance de 50 à 100 millions de francs supplémentaires par année. Le client doit rester au centre de nos préoccupations. Cela fait partie de l’ADN que j’ai reçu quand j’œuvrais pour Pascal Besnard et que j’entends préserver. À ce jour, nos clients nous attribuent en moyenne la note de 5 étoiles sur Google, soit le score maximum.»

80% de la clientèle de cette start-up lémanique provient de son réseau auprès des agences immobilières et de plusieurs promoteurs. «Nous nous occupons des clients potentiels de diverses régies. C’est un travail main dans la main. Notre but est de faciliter la vie des agences et de permettre aux primo-accédants de réaliser leur rêve.» Hypo Advisors travaille avec les principaux établissements bancaires et toutes les assurances, à Genève, Vaud et en Valais.

Le taux d’effort peut varier

«L’accession à la propriété requiert un investissement d’environ 25% de fonds propres, si l’on tient compte des frais de notaire. Mais certaines banques calculent ensuite le taux d’effort théorique à 4,75% plutôt qu’à 5% car le bien visé dispose du label Minergie. Ou alors il peut y avoir des différences d’une banque à l’autre dans la façon de prendre en compte la part variable des revenus du client», explique Kevin Rossier, d’où l’intérêt d’avoir recours à un courtier en hypothèque.

En trois ans d’existence, sa PME a permis à environ 300 familles d’accéder à la propriété.

Créé: 28.01.2020, 13h39

Articles en relation

La flambée de l’immobilier de niche inquiète

Immobilier Les investisseurs se tournent vers les micro-appartements ou autres locations de type Airbnb. Plus...

La folie immobilière secoue les communes chic

Immobilier de luxe La fille du président du Kazakhstan s'offre une belle propriété de Collonge-Bellerive. Et le gendre de l'ancien dirigeant de l'Ouzbékistan vend la sienne pour 30 millions de francs. Plus...

Mini-apparts high-tech sur le marché romand

Immobilier Le nombre de personnes vivant seules augmente. Des sociétés proposent des solutions entre l’hôtellerie et le logement traditionnel. Plus...

L’immobilier flambe en France voisine

Logement Des prix de fous commencent à apparaître à Annemasse, aux abords des nouvelles lignes de transport public. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.