Passer au contenu principal

TechnologieAlphabet va tester des livraisons par drones

Les essais se feront avec des burritos sur un campus universitaire.

Drône de la Nasa en 2015 (illustration).
Drône de la Nasa en 2015 (illustration).
Keystone

Alphabet, la maison mère du géant américain Google, a annoncé jeudi son intention d'essayer ce mois-ci de livrer des burritos par drone sur un campus universitaire en Virginie.

Astro Teller, qui dirige le X Lab chapeautant toute une série de paris futuristes d'Alphabet, a indiqué dans un blog que que l'équipe du «projet Wing», qui travaille sur des drones de livraison, avait un prototype prêt pour des tests.

Il va être utilisé pour réaliser des centaines de vols étalés sur plusieurs jours en Virginie, afin de livrer des déjeuners préparés dans un camion mis à disposition par la chaîne de restauration rapide d'inspiration mexicaine Chipotle, a détaillé Astro Teller.

«Nous voulons apprendre comment les gens réagissent quand ils reçoivent un paquet par la voie des airs», a-t-il expliqué. «Et nous voulons avoir la pression des circonstances imprévues qui nous montre comment nous pouvons améliorer le chargement et la gestion d'une flotte d'appareils.»

Large éventail d'objets

Le choix de livrer de la nourriture a été fait parce qu'il présente des défis opérationnels, comme par exemple la nécessité de gérer des pics de demandes à certaines heures ou de livrer aux clients des plats encore chauds et en bon état.

«Dans de futurs tests, nous pourrions ajouter un plus large éventail d'objets, comme des boissons, ce qui nous poussera à gérer un poids plus élevé, à bien équilibrer les paquets, et à gérer la combinaison d'objets livrés en un seul vol», a encore indiqué Astro Teller.

Wing est l'un des grands «paris sur l'avenir» lancés par le laboratoire «X», qui était à l'origine une division de Google, mais dépend désormais directement d'Alphabet depuis une réorganisation mise en oeuvre l'an dernier.

Outre les drones, ce laboratoire a travaillé sur d'autres projets futuristes comme les voitures sans chauffeur («Google Car») ou les montgolfières utilisées comme relais-internet (projet «Loon»).

Paquets à l'extérieur du drone

L'existence du Projet Wing avait été dévoilée à l'été 2014, avec quelques vols de drones pour livrer de petits objets (bonbons, bouteilles d'eau, nourriture pour chien) à des fermiers en Australie et la promesse de tests plus approfondis «d'ici deux ans».

Début août, la Maison Blanche avait déjà annoncé qu'une étude allait être menée avec des prototypes du projet Wing sur l'un des 6 sites de tests de drones de l'agence fédérale de l'aviation (FAA).

Les tests devaient couvrir notamment le transport de paquets placés à l'extérieur du drone (au bout d'un filin par exemple) ou l'opération des appareils en dehors du champ de vision de leur opérateur, ainsi que le développement d'un système de communication et de gestion de l'espace aérien pour les petits drones de basse altitude.

»

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.