Passer au contenu principal

ValaisAlpiq va assainir la centrale de Mottec

Les Forces Motrices de la Gougra, détenues par Alpiq, vont investir 31,2 millions pour assainir la centrale hydroélectrique valaisanne de Mottec.

Barrage de Moiry.
Barrage de Moiry.

Près de 60 ans après leur construction, deux groupes seront remplacés et un troisième révisé, indiquent mardi les Forces Motrices de la Gougra, qui exploitent la centrale située dans le Val d'Anniviers.

Les travaux de modernisation se dérouleront entre 2020 et 2022.

La puissance installée sera augmentée à 87 mégawatts, contre 69 auparavant. La centrale produira 5 millions de kilowattheures supplémentaires, soit la consommation électrique annuelle moyenne de 1400 ménages. La production actuelle pour la centrale atteint 640 gigawattheures par année (180'000 ménages).

Une construction vielle de 61 ans

La société valaisanne ne devra pas supporter l'entier des coûts. L'Office fédéral de l'environnement mettra la main au portemonnaie - à hauteur de 4,9 millions de francs - en guise de soutien aux grandes installations hydroélectriques, comme le prévoit la Stratégie énergétique 2050.

La construction de la centrale de Mottec remonte à 1958. L'installation permet de turbiner les eaux stockées dans le lac de Moiry, près de 600 mètres plus haut, précise le communiqué. Par ailleurs, des pompes refoulent les eaux des rivières Navizence et Tourtemagne dans ce lac.

Les Forces Motrices de la Gougra sont détenues à 54% par l'énergéticien vaudois Alpiq et à 27,5% par la firme valaisanne Rhonewerke. Les communes d'Anniviers (7,7%), Chippis (1,8%), Chalais (0,5%), Sierre (7,5%) sont également actionnaires, au même titre que la société Sierre Energie (1%).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.