Passer au contenu principal

Alpiq a retrouvé le sourire en 2016

Le groupe, qui a enregistré un bénéfice net de 294 millions de francs, craint que l'arrêt de la centrale nucléaire de Leibstadt n'impacte ses comptes en 2017.

Alpiq a su redresser la barre en 2016.
Alpiq a su redresser la barre en 2016.
Keystone

Le groupe énergétique valdo-soleurois Alpiq a dégagé un bénéfice net de 294 millions de francs en 2016, après avoir enregistré une perte de 830 millions en 2015. Des corrections de valeurs au niveau du nucléaire ont pesé sur le résultat opérationnel.

Le résultat opérationnel brut EBITDA a atteint 778 millions de francs. Si l'on ne tient pas compte d'effets exceptionnels, il se monte à 395 millions, en recul de 17,7% sur un an. Alpiq indique lundi dans un communiqué avoir souffert du bas niveau des prix de gros et de l'arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Leibstadt (AG) qui pèsent sur la production d'électricité suisse.

Incertitudes pour 2017

Le chiffre d'affaires a donc reculé en 2016 de 9,5% à 6,078 milliard de francs. Compte tenu de la situation financière toujours tendue, le conseil d'administration propose à l'assemblée générale de ne pas distribuer de dividende.

Pour 2017, la priorité de la direction d'Alpiq sera une nouvelle fois «d'assurer la capacité financière de la société» moyennant la réduction de l'endettement net. Le groupe s'attend toutefois à voir ses résultats plombés par des effets de change négatifs, l'arrêt de la centrale nucléaire de Leibstadt et un environnement de marché «particulièrement difficile».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.