Passer au contenu principal

AutomobileAmag finalise ses rappels de moteurs diesel

Quelque 165'000 véhicules au moteur truqué du groupe VW ont bénéficié d'une mise à jour logicielle en Suisse.

Volkswagen a fait un important pas supplémentaire vers le dénouement judiciaire du scandale des moteurs truqués, avec la fin d'une procédure pénale visant les deux plus hauts dirigeants du groupe contre 9 millions d'euros. (19 mai 2020)
Volkswagen a fait un important pas supplémentaire vers le dénouement judiciaire du scandale des moteurs truqués, avec la fin d'une procédure pénale visant les deux plus hauts dirigeants du groupe contre 9 millions d'euros. (19 mai 2020)
AFP
Les résultats 2019 du groupe Daimler ont été plombés par le scandale du Dieselgate. (Mardi 11 février 2020)
Les résultats 2019 du groupe Daimler ont été plombés par le scandale du Dieselgate. (Mardi 11 février 2020)
Keystone
Une plainte collective a été déposée jeudi pour les clients suisses lésés par la tromperie des moteurs truqués de Volkswagen. La Fondation alémanique des consommateurs (SKS) intente cette action inédite contre le groupe allemand et Amag, l'importateur de VW en Suisse. (Jeudi 7 septembre)
Une plainte collective a été déposée jeudi pour les clients suisses lésés par la tromperie des moteurs truqués de Volkswagen. La Fondation alémanique des consommateurs (SKS) intente cette action inédite contre le groupe allemand et Amag, l'importateur de VW en Suisse. (Jeudi 7 septembre)
Keystone
1 / 40

Amag, importateur suisse des marques du groupe allemand Volkswagen, a indiqué vendredi avoir terminé sa campagne de rappel destinée à mettre à jour les logiciels de certains moteurs diesel. Selon l'entreprise zurichoise, l'opération a été un «succès».

Quelque 165'000 véhicules équipés d'un moteur diesel EA 189 ont bénéficié d'une mise à jour logicielle, avec pour certains l'ajout d'un débitmètre d'air, a précisé Amag dans un communiqué. L'opération avait été lancée au printemps 2016.

«Les clients disposent aujourd'hui d'un véhicule tout à fait conforme et bénéficiant, par cette mise à jour, des connaissances techniques en matière de diesel des dernières années», a affirmé l'importateur.

Le géant allemand aux douze marques (Audi, VW, Porsche...) a reconnu fin 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures dans le monde d'un logiciel minimisant le niveau réel des émissions de gaz nocifs lors des contrôles de pollution. Le scandale a touché quelque 180'000 véhicules en Suisse.

Aux Etats-Unis, Volkswagen a dû payer quelque 22 milliards de dollars (quasiment autant en francs) d'amendes pour avoir équipé ses voitures diesel de logiciels visant à déjouer les contrôles anti-pollution.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.