Amazon fait le ménage dans les commentaires

InternetLa firme interdit désormais les commentaires «incités», trompeurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant américain de la distribution en ligne Amazon fait le ménage dans les avis de clients qui accompagnent les articles vendus sur sa plateforme, avec une mise à jour de ses conditions d'utilisation annoncée lundi.

Il interdit désormais l'essentiel des «commentaires incités», rédigés par un internaute en échange de l'obtention d'un produit gratuitement ou avec un gros rabais. Ils étaient jusqu'à présent tolérés si l'auteur précisait comment il avait obtenu le produit.

Ce type d'avis ne pourra désormais plus être publié que dans le cadre d'un programme organisé spécifiquement par Amazon pour encourager la publication d'avis sur des produits trop nouveaux pour générer suffisamment de commentaires de manière normale.

Nombre limité

Dans le cadre de ce programme, baptisé «Vine», c'est Amazon et non le vendeur qui contacte des clients repérés pour leurs commentaires fiables et leur propose de donner leur avis sur le produit. Amazon affirme qu'aucun contrôle n'est exercé sur le contenu des avis, et qu'il limite le nombre d'avis de ce type publiés pour un article particulier.

«Les avis des clients sont l'un des outils les plus utiles que nous proposons aux consommateurs pour qu'ils prennent des décisions d'achats informées, et nous travaillons dur pour être certains qu'ils font leur travail», explique Chee Chew, un dirigeant d'Amazon, dans un blog annonçant les changements.

Nouvel algorithme

Il relève que sur l'année écoulée, Amazon a déjà cherché à améliorer la qualité des commentaires et des notes attribuées en recourant à un algorithme «qui donne plus de poids aux commentaires les plus récents et qui aident le plus» les internautes.

Il dit aussi avoir durci les conditions d'attribution du «badge» qui garantit que quelqu'un qui donne son avis sur un produit l'a bien acheté chez Amazon, et avoir «suspendu, interdit ou poursuivi en justice des milliers d'individus qui tentaient de manipuler les commentaires». (afp/nxp)

Créé: 04.10.2016, 05h25

Articles en relation

Amazon veut tester le temps partiel

Entreprise Le géant du e-commerce veut expérimenter le travail à temps partiel d'équipes entières. Plus...

Amazon et Google radieux

Internet Les deux entreprises géantes de l'Internet ont annoncé jeudi de très bons résultats. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...