Passer au contenu principal

Vidéo en ligneAmazon veut décrocher un Oscar

Jeff Bezos dévoile dans la presse ses ambitions pour talonner Netflix en matière de production originale TV et cinéma.

La série Transparent, d'Amazon, a remporté cinq Emmys (prix de la télévision américaine). (Image d'illustration - 9 novembre 2015)
La série Transparent, d'Amazon, a remporté cinq Emmys (prix de la télévision américaine). (Image d'illustration - 9 novembre 2015)
AFP

Le géant américain Amazon, qui s'est lancé dans la production originale de films où il cherche à talonner son concurrent Netflix, affirme dimanche dans la presse allemande vouloir décrocher un Oscar et augmenter sa cadence de production.

«Nous voulons gagner un Oscar», a déclaré le patron du groupe américain, Jeff Bezos, dans un entretien publié par le quotidien allemand Die Welt dans son édition dominicale, annonçant vouloir produire «16 films par an», contre un objectif de 12 titres affiché en janvier.

Avec son service par abonnement Prime, Amazon a investi lourdement ces dernières années pour muscler son offre de contenus vidéo et s'est lancé, comme Netflix, dans la production originale, dans les séries télévisées d'abord, mais désormais aussi dans le cinéma.

Après les Emmys, les Oscars

Ces films sont destinés à sortir en salles avant une distribution sur le site de streaming (flux sans téléchargement préalable) d'Amazon.

Après avoir empoché cette année cinq Emmys - les récompenses de la télévision américaine - grâce à sa série «Transparent», Amazon affiche ses ambitions dans la course aux Oscars alors que le premier long-métrage de Netflix, «Beasts of No Nation», fait déjà parler de lui comme prétendant à la fameuse statuette.

Netflix affiche quant à lui un objectif général de 10 titres et a annoncé en décembre son intention de doubler sa production de séries, en la portant à 31 l'an prochain.

Le foot aussi

Jeff Bezos n'a par ailleurs pas exclu d'acquérir dans le futur les droits de retransmission des championnats du monde de football, de la Premier League anglaise ou encore de la Bundesliga allemande.

«Ca ne serait pas impossible. Le sport est un domaine intéressant», a-t-il répondu à Die Welt, tout en mettant l'accent sur les montants très élevés des droits sportifs et en expliquant prudemment que ce «domaine se trouve possiblement pendant un certain temps entre de meilleures mains chez les chaînes de télévision».

Drônes en ligne de mire

Le dirigeant d'Amazon, qui ambitionne avec son projet «Prime Air» d'utiliser des drones pour des livraisons rapides de petits colis, a également annoncé attendre le feu vert des autorités pour lancer son service.

«La technologie est d'ores et déjà mûre. Nous attendons encore l'accord des autorités», a-t-il déclaré.

«En Grande-Bretagne, cela avance plus vite qu'aux Etats-Unis par exemple. L'Allemagne se trouve quelque part au milieu», a-t-il précisé, ajoutant que le choix du pays où sera lancé en premier le service dépendra de l'obtention de l'agrément des autorités.

Créé en 1994, Amazon vend des livres sur internet depuis 1995 et a rapidement élargi ses activités à d'autres biens et services.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.