D'Apple à BP, ces CEO qui demandent pardon

Communication La marque à la pomme s'est platement excusée pour sa nouvelle application jugée défaillante. Retour sur ces patrons qui, en pleins scandales, se sont publiquement repentis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rares sont les entreprises qui admettent leurs dérapages, des plus anecdotiques aux plus dramatiques. Encore plus celles qui se confondent en excuses. L'exercice de communication reste délicat pour les CEO en tort. Pour le meilleur et pour le pire.

La nouvelle application Maps déplaît? Le CEO d’Apple présente ses plus plates excuses et suggère aux utilisateurs de se tourner vers d’autres systèmes de cartes en attendant que la société améliore son application défectueuse.

De son côté, le magnat des médias Rupert Murdoch, rend personnellement visite à la famille directement touchée par le scandale des écoutes téléphoniques. Histoire de faire bonne figure.

La pire marée noire de l’histoire des États-Unis aura aussi obtenu une des pires réponses. A la suite de l’explosion de sa plate-forme pétrolière, la multinationale BP s’est embourbée dans les dédales d’une communication hasardeuse.

Découvrez les excuses «corporate» parmi les plus célèbres de ces dernières années, compilées par le site The Daily Beast.

Créé: 05.10.2012, 14h52

Articles en relation

Tim Cook s’excuse pour le bug des cartes

Apple Face à la critique, le PDG d’Apple s’est excusé vendredi pour les problèmes rencontrés par la nouvelle application de cartes géographiques Plus...

L'affaire des écoutes continue, Cameron sur la sellette

Grande-Bretagne L'ex-directrice de la branche britannique de l'empire Murdoch Rebekah Brooks a comparu mercredi matin devant la justice avec son mari et quatre de ses collaborateurs. Sa proximité avec le Premier ministre David Cameron pourrait le mettre en difficulté. Plus...

Le gouvernement et TEPCO ont ignoré le risque d'accident

Fukushima «Le problème principal provient du fait que les compagnies d'électricité, dont TEPCO, et le gouvernement n'ont pas perçu la réalité du danger, car ils croyaient au mythe de la sécurité nucléaire» selon un rapport. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.