Apple Pay interfère avec Twint, la Comco s'en mêle

Services financiersLa firme de Cupertino s'est engagée à changer les réglages de ses smartphones qui perturbaient la bonne marche du service de paiement suisse.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La solution de paiement d'Apple, Apple Pay, a pu jusqu'à présent entraver le bon fonctionnement de Twint, la plateforme concurrente développée notamment par les banques suisses. La Commission de la concurrence (Comco) est intervenue auprès du groupe américain afin qu'il trouve une solution technique à ce problème. Le géant de Cupertino s'y est engagé.

Les appareils d'Apple, comme l'iPhone ou l'Apple Watch, sont configurés pour démarrer automatiquement l'application Apple Pay lorsqu'ils sont à proximité d'un terminal de paiement sans contact, relève la Comco mardi. Ce réglage d'usine peut interrompre un paiement en cours réalisé avec Twint. C'est le cas par exemple si le consommateur n'a pas effectué un certain mouvement de bras précis en approchant son application du terminal.

Le secrétariat de la Comco est intervenu auprès d'Apple, qui s'est engagé «à offrir une solution technique plus favorable pour la concurrence», selon le communiqué. Sur la base de cet engagement, le gendarme de la concurrence a mis fin à l'enquête préalable engagée contre le géant américain, qui devra s'acquitter des frais de procédure mais ne paiera pas d'amende.

Dans un communiqué, Twint a exprimé sa satisfaction: «Nous saluons le fait qu'Apple ne souhaite plus discriminer ses concurrents en Suisse», relève son directeur Markus Kilb.

L'enquête préalable avait été lancée à l'été 2017 et est indépendante de l'enquête formelle ouverte il y a un mois contre plusieurs banques et instituts financiers suisses soupçonnés d'entraver Apple Pay et Samsung Pay pour favoriser la solution de paiement «indigène», soit Twint. Le système Twint est porté par différentes banques helvétiques, dont les plus grandes, et par le groupe financier SIX.

Ces affaires illustrent la concurrence acharnée qui existe entre les différentes solutions de paiement disponibles en Suisse.

Dans le cas de l'interférence du système d'Apple Pay avec Twint se posait la question d'un abus de position dominante par le géant américain, a expliqué à AWP le vice-directeur de la Comco, Olivier Schaller. Dans celui du soupçon d'entrave à Apple Pay et Samsung Pay par les instituts financiers suisses, la problématique est celle d'un possible cartel.

Attaque, contre-attaque

«L'enquête contre les banques a été ouverte il y a un mois, sans qu'il y ait eu d'enquête préalable», a précisé M. Schaller. «Lorsque Twint s'est plaint qu'Apple Pay interférait avec son système, Apple a répliqué en nous disant: 'Nous aussi avons un problème, nous n'arrivons pas à percer le marché helvétique'», éclaire le vice-directeur.

Mais au final, difficile de remonter exactement à l'origine des griefs. «Il s'agit des deux faces d'une même médaille», précise M. Schaller. Le plus important, aux yeux de la Comco, est l'intérêt du consommateur. «Il faut qu'il puisse choisir le système qui lui est le plus utile. Les technologies disponibles doivent lui être ouvertes.»

L'enquête contre les banques et instituts soupçonnés d'une entrave aux systèmes de paiement internationaux «suit son cours», indique la Comco. Des perquisitions ont été menées auprès des instituts concernés et des témoins sont auditionnés.

La bataille pourrait bientôt être pimentée encore avec le lancement annoncé par Postfinance, dès l'an prochain, d'une application permettant d'effectuer des paiements à l'échelle mondiale avec des smartphones fonctionnant sur Android, dans les magasins dotés d'un terminal pour le «sans contact». Ce système concurrencerait Twint, notamment.

A la différence de Twint qui exige un code pour valider le versement, il suffirait de tenir son smartphone à proximité d'une borne de paiement et de confirmer l'achat avec ses empreintes digitales.

Twint est née en 2016 de la fusion des système Twint et Paymit. (ats/nxp)

Créé: 18.12.2018, 11h05

Articles en relation

Twint annonce ses débuts aux CFF et chez Nespresso

Suisse Dès 2019, les quelque 1,26 million de clients quotidiens des CFF pourront payer leur billet au moyen de l'application Twint. Plus...

Twint vise une couverture du marché de 90%

Suisse L'entreprise revendique près de 850'000 clients. Elle veut multiplier les points d'accès et les solutions pour les parkings ou encore les petites enseignes. Plus...

Twint passe la barre des 500'000 clients

Paiements Près de 1200 nouveaux utilisateurs s'enregistrent tous les jours auprès de leur banque pour utiliser Twint. Plus...

Twint veut introduire les achats immédiats

Consommation Le service de paiement mobile veut lancer en 2018 un 'Dash Button' «comme celui d'Amazon», a indiqué le patron de la société. Plus...

Les Suisses n'aiment pas payer via leur smartphone

Suisse Selon un sondage, seuls 8% des Helvètes utilisent les apps de paiement Apple Pay ou Twint. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.