Arbitrage Tapie: Christine Lagarde longuement auditionnée

Justice françaiseLa directrice du FMI Christine Lagarde était de nouveau entendue en France par la Cour de justice de la République dans une enquête sur un arbitrage controversé entre l'homme d'affaires Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La directrice du FMI Christine Lagarde a de nouveau été longuement entendue mardi 27 août par la cour de justice française dans l'enquête sur l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, a indiqué une source judiciaire. Il s'agit de sa quatrième audition dans cette affaire.

Arrivée en début de matinée dans les locaux de l'instance habilitée à enquêter sur les membres du gouvernement pour les faits commis dans l'exercice de leur fonction, l'ancienne ministre française de l'Economie a quitté peu avant minuit le bâtiment, sans faire de déclaration, a constaté une journaliste de l'AFP.

L'affaire porte sur la sentence arbitrale de 2008, qui avait octroyé quelque 400 millions d'euros à Bernard Tapie, dont 45 millions d'euros au titre du préjudice moral, pour clore le long litige qui opposait l'homme d'affaires à la banque sur la revente d'Adidas.

Les juges cherchent à déterminer si cette sentence est le fruit d'un "simulacre" d'arbitrage, organisé avec l'aval du pouvoir de l'époque. La commission d'instruction de la cour entend comprendre le rôle qu'a pu jouer Christine Lagarde dans le choix pris à l'automne 2007, de préférer l'arbitrage, c'est-à-dire une justice privée, à la justice de droit commun.

Tout reprendre

Mardi, les magistrats "ont décidé de reprendre tout le dossier", a-t-on expliqué dans l'entourage de Mme Lagarde, où l'on s'attendait à ce qu'il s'agisse de la dernière audition avant une possible clôture du dossier.

La directrice du FMI avait été placée en mai 2013 sous le statut de témoin assisté, statut intermédiaire entre celui de simple témoin et celui de mis en examen. Elle avait alors évité une mise en examen qui l'aurait sans doute contrainte à quitter ses fonctions à la tête de l'institution internationale.

Dans le volet non ministériel du dossier, cinq personnes ont été mises en examen, dont Bernard Tapie ou encore l'ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, Stéphane Richard. (afp/nxp)

Créé: 27.08.2014, 06h19

Articles en relation

Christine Lagarde auditionnée dans l'affaire Tapie

Paris La directrice du FMI Christine Lagarde a été auditionnée par la Cour de justice de la République (CJR) mercredi. Elle y a été entendue dans l'enquête sur l'arbitrage controversé de l'homme d'affaires Bernard Tapie. Plus...

Demande de sortie de liquidation judiciaire de Tapie rejetée

Tribunal de commerce La justice française a rejeté lundi la demande de sortie de liquidation judiciaire personnelle présentée par le célèbre homme d'affaires et comédien Bernard Tapie. Plus...

Un ex-juge de l'affaire Tapie intimidé par le Credit Lyonnais?

Plainte déposée L'ex-président du Conseil constitutionnel, Pierre Mazeaud, qui fut l'un des 3 arbitres du tribunal qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie pour solder son litige avec le Crédit lyonnais a porté plainte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.