Passer au contenu principal

«L’accord avec l’OCDE n’empêchera pas l’évasion fiscale»

La signature de la convention de l'OCDE mardi constitue l'ultime salve contre le secret bancaire, selon Emmanuel Fragnière, professeur à HEG Genève. Mais, pour lui, cela n'empêchera pas l'évasion fiscale à l'avenir.

L'adoption des nouvelles règles de l'OCDE, de l'Union européenne et des autres partenaires provoque un surcroît de travail et de fatigue chez les employés des banques suisses.
L'adoption des nouvelles règles de l'OCDE, de l'Union européenne et des autres partenaires provoque un surcroît de travail et de fatigue chez les employés des banques suisses.
Martin Ruetschi, Keystone
Pour autant, l'évasion fiscale ne devrait pas être éliminée avec ces nouveaux textes.
Pour autant, l'évasion fiscale ne devrait pas être éliminée avec ces nouveaux textes.
Martin Ruetschi, Keystone
Et les réglementations des pays de l'OCDE ont vu surgir de nouvelles niches fiscales qui vont faire perdurer l'évasion, sous de nouvelles formes.
Et les réglementations des pays de l'OCDE ont vu surgir de nouvelles niches fiscales qui vont faire perdurer l'évasion, sous de nouvelles formes.
Leonhard Foeger, Reuters
1 / 7

La signature par Eveline Widmer-Schlumpf de la convention de l'OCDE sur les mécanismes liés à l'évasion fiscale fait suite à une série d'actes destinés à prouver la bonne coopération de la Suisse avec ses partenaires dans ce dossier. L'accord de coopération en matière fiscale signé mardi après-midi 15 octobre entre le Conseil fédéral et l'OCDE va pourtant plus loin qu'un nouveau coup de canif dans le secret bancaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.