Une banque prévoit de dégraisser dans le canton de Vaud

EmploiAprès l’annonce de son absorption par une société brésilienne, le groupe tessinois BSI envisage une réduction de ses effectifs en Suisse.

Stefano Coduri, président du directoire de BSI, prévient que des réductions d’effectifs sont à prévoir.

Stefano Coduri, président du directoire de BSI, prévient que des réductions d’effectifs sont à prévoir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe financier BTG Pactual, coté à la Bourse de Sao Paulo, a annoncé lundi son intention d’acquérir la Banque tessinoise BSI. L’ex-Banca della Svizzera Italiana, fondée en 1873 à Lugano, appartient actuellement à l’assureur italien Generali. Le prix de la transaction prévue s’élève à 1,5 milliard de francs.

BSI gardera son nom et deviendra la plate-forme de gestion de fortune de BTG Pactual dans le monde. Le groupe bancaire tessinois gère actuellement 89 milliards de francs d’actifs et emploie quelque 2000 personnes, dont 1385 en Suisse. Le président du directoire de BSI, Stefano Coduri, prévient que des réductions d’effectifs sont à prévoir. Entretien.

La profitabilité de la place financière suisse n’est guère favorisée en ce moment. Doit-on s’attendre à des coupes dans les effectifs de BSI à Lausanne?
Avec BSI, le groupe BTG Pactual vient d’acquérir en Suisse une plate-forme de gestion de fortune vouée à la croissance. Notre banque avait elle-même été invitée l’an dernier par Generali à participer à un programme de réduction des coûts. Notre société a cependant élaboré en plus son propre plan. Et celui-ci s’avère encore plus ambitieux en matière d’efficience. Ses résultats concrets apparaîtront en 2016 et il faut s’attendre, il est vrai, à des réductions d’effectifs sur tous les sites où nous développons nos activités en Suisse. C’est-à-dire à Lausanne, Genève, Montana-Crans, Zurich, Lugano, Locarno, Bellinzone et Chiasso. Des postes supprimés pourront toutefois être compensés à l’avenir dans le cadre de nouvelles activités entreprises par BTG Pactual.

Après une perte nette de 722 millions de francs l’an dernier et le risque persistant d’une amende en provenance des Etats-Unis, BTG Pactual ne prend-il pas le contrôle de BSI au meilleur moment, soit au prix le plus bas possible?
D’un point de vue strictement opérationnel, nous avons réussi un bon résultat avec un bénéfice brut de 196,6 millions de francs. Nous avons cependant décidé d’accélérer l’amortissement des valeurs incorporelles liées à l’acquisition de Banca del Gottardo. Je remercie dès lors la direction de Generali d’avoir mené jusqu’à son succès la transaction avec BTG Pactual. Notre société est ainsi dotée d’un actionnaire qui lui donne des perspectives de croissance à long terme.

Dans ses comptes 2013, votre banque a anticipé le risque d’une amende des autorités américaines. Quel est le montant de cette provision?
Je préfère ne pas en mentionner le montant. Celui-ci a été fixé dans un contexte de grande incertitude. BSI est inscrite dans la catégorie 2 du programme américain (cette catégorie du programme américain, conçu unilatéralement par le Département américain de la justice, est officiellement destinée aux banques admettant la possibilité de leur compromission dans des infractions au droit américain, ndlr). Et ce dispositif permet aux banques suisses de prendre toutes les précautions nécessaires, jusqu’en septembre 2014, pour réduire les risques de sanction.

Créé: 16.07.2014, 12h00

Articles en relation

Stefano Coduri: «Evitons surtout un rejet de Rubik en Suisse!»

Place financière Le PDG de la banque tessinoise BSI redoute davantage un échec de l’accord fiscal avec l’Allemagne en deçà du Rhin Plus...

Des anciens d’UBS

La société BTG a pour sa part été fondée en octobre 2008 par André Esteves et divers partenaires. Ceux-ci étaient souvent d’anciens cadres d’UBS Banco Pactual. Et BTG a acquis UBS banco Pactual le 19 avril 2009, avant de devenir BTG Pactual cinq mois plus tard.
La première banque helvétique avait elle-même acquis Banco Pactual en 2006, avant que cet établissement n’adopte la raison sociale UBS Banco Pactual.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.