Passer au contenu principal

«Le banquier privé suisse typique est peu ouvert d'esprit»

Un banquier luxembourgeois estime que la place financière helvétique n'a pas assez souffert pour devenir vraiment innovante.

L. Fortunati

Invité par l'Association des banques étrangères en Suisse, Michel Wohl a eu quelques mots durs à propos de la place financière helvétique, tout en continuant à croire à son rôle de leader mondial dans la gestion de fortune. Le directeur de la Banque Internationale à Luxembourg (Suisse) SA (qui emploie 30 collaborateurs à Genève et 40 à Zurich, où se trouve son siège) a précisé sa pensée suite à une rencontre avec des journalistes à Zurich. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.