Le chef de la brigade fiscale grecque cautionne Christine Lagarde

Crise de la detteLa patronne du FMI avait estimé dans une interview que «les Grecs devraient commencer par s'entraider collectivement», et ce, en «payant tous leurs impôts». Ces propos ont fait scandale.

Christine Lagarde, directrice générale du FMI.

Christine Lagarde, directrice générale du FMI.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur de la brigade grecque des contrôles fiscaux, Nikos Lekkas, s'est résolument rangé à l'opinion de Christine Lagarde et de sa critique du peu d'entrain des Grecs à payer leurs impôts, dans un entretien publié vendredi.

«Je suis complètement d'accord avec Mme Lagarde», a déclaré Nikos Lekkas au quotidien allemand Die Welt, en référence à des propos tenus par la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) fin mai qui avaient provoqué un tollé en Grèce.

Elle avait estimé dans une interview au Guardianbritannique que «les Grecs devraient commencer par s'entraider collectivement», et ce, en «payant tous leurs impôts», et s'était dite moins préoccupée par leur sort que par celui des enfants d'Afrique. Elle avait ensuite exprimé des regrets face aux réactions offensées qu'avait suscitées ses commentaires.

«L'évasion fiscale en Grèce atteint 12% à 15% du Produit intérieur brut (PIB), ce sont 40 à 45 milliards d'euros par an», a détaillé Nikos Lekkas. «Si nous pouvions en récupérer ne serait-ce que la moitié, le problème de la Grèce serait résolu», a-t-il poursuivi. «Nous avons les lois nécessaires depuis 1996, elles n'ont juste jamais été appliquées», selon lui, mais «nos politiques ont commencé à le comprendre».

«Si la corruption systématique qui a cours dans toute la société» ne cesse pas, et en particulier si les élites continuent de rester impunies tandis que le reste de la population est pressuré «il y aura une explosion sociale», a mis en garde Nikos Lekkas. (afp/nxp)

Créé: 08.06.2012, 09h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.