Passer au contenu principal

Le Panamá ne veut plus être un paradis fiscal

Comme la Suisse, l’Etat d’Amérique centrale se plie à l’échange automatique de renseignements en matière fiscale.

Cet Etat d’Amérique centrale décide, à son tour, de se plier aux principes de l’échange automatique d’informations fiscales.
Cet Etat d’Amérique centrale décide, à son tour, de se plier aux principes de l’échange automatique d’informations fiscales.
AFP

Week-end mémorable. Le Panamá s’est plié aux principes de l’échange automatique de renseignements en matière fiscale. Comme la Suisse. Et ces dispositions devraient entrer en force dans les deux Etats en 2018. Conformément aux exigences de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.