Passer au contenu principal

Standard & Poor's dégrade encore la note française

Cette fois-ci, c'est la politique de François Hollande et du gouvernement qui est en cause: l'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note de la France en critiquant l'efficacité des mesures prises par ses dirigeants.

Standard & Poor's avait été la première agence à faire perdre à la France son triple A début 2012. Elle vient de dégrader sa note à nouveau, la passant de AA+ à AA.
Standard & Poor's avait été la première agence à faire perdre à la France son triple A début 2012. Elle vient de dégrader sa note à nouveau, la passant de AA+ à AA.
Brendan McDermid, Reuters
Fitch avait suivi S&P quelques mois plus tard en s'alignant sur la note attribuée par l'autre agence.
Fitch avait suivi S&P quelques mois plus tard en s'alignant sur la note attribuée par l'autre agence.
Brendan McDermid, Reuters
Le premier ministre Jean-Marc Ayrault quant à lui a mis en avant les réformes engagées pour tenter de contredire les commentaires des analystes de S&P. (Vendredi 8 novembre 2013)
Le premier ministre Jean-Marc Ayrault quant à lui a mis en avant les réformes engagées pour tenter de contredire les commentaires des analystes de S&P. (Vendredi 8 novembre 2013)
Philippe Wojazer, Reuters
1 / 6

Et si Standard & Poor's avait donné le signal d'une nouvelle dégringolade? L'agence de notation américaine avait été la première à retirer à la France son AAA à trois mois des élections présidentielles de 2012. Depuis un an et demi, le gouvernement du premier ministre Jean-Marc Ayrault avait réussi à conserver le AA+, malgré la dégradation infligée par Fitch. Seule l'agence Moody's avait attendu juillet 2013 pour passer de AAA à AA1.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.